2 novembre 2017

Téméraire, tome 1 : Les dragons de sa majesté, de Naomi Novik


Parlons dragons, voulez-vous ?  Et de Napoléon aussi, tant qu'on y est...


Résumé :

Lorsqu'il attaque un vaisseau français en pleine guerre napoléonienne, le capitaine britannique Will Laurence ne se doute pas que sa prise inclut un œuf de dragon sur le point d'éclore. Comme les jeunes dragons s'attachent généralement au premier humain qu'ils rencontrent, cela signifie que l'un des marins va devoir tout abandonner pour le métier à mauvaise réputation de pilote de dragon de guerre. Mais après tout, peut-être n'est-ce pas un sort si horrible que ça, surtout quand le dragon en question s'avère être aussi attachant qu'exceptionnel...


Mon avis :

Voici encore un roman sur lequel je suis tombée un peu par hasard : il faisait partie d'une promotion pour les membres d'Audible. J'avais déjà entendu le titre, je connaissais le narrateur, et une intrigue où la fantasy s'inscrit dans l'Histoire me tente toujours, alors je n'ai pas hésité plus longtemps. Quand j'ai fini le long et très prenant 22.11.63 de Stephen King (oui, cette chronique date un peu), j'avais besoin de quelque chose de plus court et d'un peu moins intense bien que suffisamment distrayant, et ce roman s'est avéré parfait dans ce rôle.

Nous avons donc une intrigue basée sur une histoire alternative où les dragons sont des animaux courants et font l'objet d'élevage. On ignore à quoi ils servent en temps de paix, mais en temps de guerre, ils font office de vaisseaux aériens vivants. L'originalité ici c'est que les dragons, en plus de leurs pilotes attitrés, transportent tout un équipe de soldat grâce à des systèmes de harnais sophistiqués. Les plus gros servent au transport de troupes, les plus rapides deviennent des courriers, et ceux qui ont des capacités physiques appropriées se lancent dans la bataille aérienne. Très peu d'entre eux crachent du feu ou du poison, la plupart jouent simplement le rôle d'avion de chasse à partir desquels leur équipage tire sur les ennemis avec les armes de l'époque. Le résultat c'est que les campagnes de Napoléon se jouent aussi bien dans les airs que sur la mer ou au sol. 

L'intrigue en elle-même n'a rien de bien extraordinaire : la naissance du dragon, son éducation, quelques batailles, une construction classique pour le premier tome d'une série. Les personnages aussi sont assez classiques, bien qu'assez attachants, surtout le héros, un gentleman doté d'un grand sens du devoir et de la discipline et qui va s'autoriser un attachement grandissant pour son dragon. Mais ça marche assez bien, c'est vraiment divertissant, et c'est joliment écrit. Contrairement à beaucoup de romans dans cette veine, le héros est aussi un adulte confirmé et non pas un adolescent qui se cherche, ce qui évite de classer cette série dans la catégorie "jeunes adultes", et personnellement, je préfère ça. 

Ce qui est intéressant aussi c'est qu'on frôle déjà plusieurs problèmes qui pourraient facilement faire passer cette série du genre "aventures avec dragons" à quelque chose de plus profond. Car d'un côté, les dragons sont des animaux vraiment intelligents, capables de parler et de raisonner, mais de l'autre, ils sont traités comme des machines. On voit particulièrement le problème quand un dragon est maltraité par son maître et exprime son désespoir avec la douleur d'un enfant battu. Téméraire lui-même, le dragon héros, exprime clairement qu'il ne suit les ordres qu'à cause de son attachement pour son pilote, car il ne voit pas pourquoi il devrait obéir à des règles qui déterminent son destin sans qu'il ait rien eu à en dire. Il n'a vraiment pas tort, et on se demande un peu comment les hommes ont réussi à domestiquer les dragons et les obliger à obéir pendant si longtemps alors qu'ils sont aussi intelligents et beaucoup plus puissants physiquement. J'espère que cet aspect sera traité dans la suite de la série, il y a un bon gros potentiel pour une révolution des dragons !

Au final, j'ai terminé cette lecture rapidement et j'en ai été ravie. Je crois qu'une des raisons qui m'ont permis de l'apprécier à ce point, c'est le narrateur : il s'agit de celui qui avait aussi prêté sa voix à l'intégrale de Sherlock Holmes que j'ai écoutée il y a environ un an. Sa diction est parfaite, sa narration très naturelle, et il donne à ses personnages ce petit accent bourgeois qui rend l'anglais classique magnifique. Ce sont cette voix et cet accent qui rendent notre héros si attractif, et la diction un peu enfantine du dragon qui nous oblige à l'aimer. 

Bref, voici un livre qui m'a fait passer un très bon moment : une intrigue assez classique mais très prenante et pleine d'action, des personnages attachants, une histoire assez courte pour le premier volume d'une série fantasy, bref, tout ce qu'il faut pour quelques heures de détente !


Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre
- les avis de Sia d'Encres et Calames, que le côté convenu du roman a plus dérangé que moi, et de BlackWolf, vraiment pas convaincu par ce premier tome. 
- acheter ce livre sur Amazon

3 réactions:

lutin82

J'avais aussi beaucoup apprécié ce premier tome qui même s'il est classé en YA est très agréable justement avec Lawrence qui est déjà un adulte mature et ne cherche pas sa voie.
Bref, tout à fait d'accord avec toi!

Vert

Un chouette cycle, j'espère que tu poursuivras ta lecture ^^. Les questionnements autour du statut des dragons prennent de plus en plus de place au fil des tomes pour info.

Nathalie L.

@lutin82 : entièrement d'accord !

@Vert : j'ai continué, je vais pouvoir chroniquer les deux prochains tomes bientôt :)

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...