12 février 2017

Au coeur du silence, de Graham Joyce


Voici un livre que j'ai ressorti par hasard, et souvent pour moi le hasard fait bien les choses  :)


Résumé :

Dans les Pyrénées françaises, un jeune couple marié est enseveli sous une avalanche. Miraculeusement, Jake et Zoe arrivent à sortir de la neige... pour découvrir que le monde qu'ils avaient connu a été frappé par un étrange silence absolu. Leur hôtel est complètement vide. Les portables et les lignes ont été coupées. Une évacuation aussi soudaine et minutieuse laisse Jake et Zoe dans une terrifiante situation. Ils sont coincés dans la tempête, complètement isolés, avec une autre avalanche menaçant de les engloutir... à nouveau. Alors que le couple est témoin d'étranges évènements, ils sont confrontés à une terrifiante vérité concernant cette terre silencieuse qu'ils habitent désormais.


Mon avis :

Ce livre, je l'ai acheté à l'occasion d'une des promotions d'ebooks des éditions Milady et Bragelonne. Je crois que je l'avais choisi surtout parce que l'auteur m'avait complètement séduite avec Lignes de Vie. Quelques heures plus tard, quelqu'un sur twitter m'avait fait comprendre qu'il n'était pas aussi bon que Lignes de Vie, et un peu refroidie, je l'avais laissé se perdre dans les tréfonds de ma liseuse. Mais un soir, j'avais envie de lire quelque chose de nouveau et je suis tombée sur celui-ci dont je ne gardais aucun souvenir. Je l'ai donc commencé, par pure curiosité... et je l'ai terminé dans la nuit.

C'est en effet très différent de Lignes de Vie, je n'ai pas retrouvé la magie de celui-ci, mais ce n'est pas pour ça que ce roman ne m'a pas agréablement surprise. Je pourrais le qualifier en un mot : angoissant. Dès les premières pages, au moment où Zoe est prise sous la neige, la description de ses réactions et ses impressions m'a presque causé une crise de claustrophobie.  Par la suite, l'atmosphère restera la même, avec des variations d'intensité : le stress est omniprésent, le besoin de savoir ne s’apaise pas vraiment avant la dernière page. Non seulement je n'ai pas pu le lâcher avant de l'avoir fini, mais en plus j'ai fait des cauchemars pendant le reste de la nuit. Ce n'est pas un thriller, comme je l'ai vu qualifié ; en fait jusqu'au bout on ignore dans quel type de littérature on se trouve (fantastique ? réaliste ?) et toutes les hypothèses restent ouvertes tandis que les indices s'accumulent. C'est un récit subtil, construit pour créer le mystère et faire monter l'angoisse autour de deux personnages et d'un décor ultra-normaux, et il fonctionne parfaitement.

Ce qui fonctionne beaucoup moins à mon avis, ce sont les personnages. Au fond tout ceci est une histoire d'amour, on espère donc s'attacher au couple de héros et ressentir leur complicité autant que leur angoisse. Mais ce ne fut pas vraiment le cas en ce qui me concerne. La traduction n'aide pas (les dialogues ont souvent l'air peu naturels quand il sont traduits d'une langue étrangère, je trouve), mais il n'y a pas que ça. J'ai trouvé que leur communication manquait de chaleur ; ils n'ont pas l'air de se faire confiance, s'énervent facilement l'un envers l'autre, remettent sans cesse en doute ce que l'autre dit (à chaque fois que Zoe voit quelque chose que Jake ne voit pas, il lui dit qu'elle hallucine), se cachent beaucoup de choses. Ils ne forment pas vraiment une équipe et encore moins un couple solide, ce qui fait perdre beaucoup de substance à ce huis-clos dont ils sont les seuls protagonistes.  C'est d'autant plus surprenant pour moi que dans Lignes de Vie, c'est justement les rapports humains, compliqués et surprenants mais étonnamment riches et crédibles, qui faisaient toute la beauté du roman.

Niveau intrigue, j'ai deviné la fin assez tôt et c'est un peu dommage pour un récit basé sur le mystère. Mais je n'étais bien évidemment sûre de rien, même si j'aurais de beaucoup préféré me tromper et être surprise par la vraie résolution. Le début par contre, pour moi qui n'avais pas relu le quatrième de couverture, n'a cessé de m'étonner. C'est probablement un livre qu'il faut découvrir sans rien en savoir (et c'est bien dommage pour vous qui venez de lire ma chronique !).

En résumé, voici un roman sur lequel j'ai un avis contrasté : la façon qu'a l'auteur de créer immédiatement la tension et de faire monter l'angoisse est extraordinaire, et c'est ce qui m'a non seulement collé ce roman aux mains pendant une bonne partie de la nuit, mais est resté avec moi pendant encore plusieurs heures. Difficile de se détacher de cette atmosphère parfaitement construite. L'intrigue est surprenante au début, même si elle devient un peu trop prévisible par la suite. Le problème c'est que l'alchimie entre les deux personnages m'a parue inexistante, ce qui est un gros handicap pour ce roman où elle est au coeur de l'histoire.


Pour en savoir plus :
- les avis de Cookies, qui a adoré, et de La Demoiselle aux Cerfs qui a été très déçue. 


3 réactions:

Acr0

Oh tu le vends bien !... en expliquant que tu avais été refroidie puis que tu l'avais dévoré en une nuit. Figures-toi que c'est parce que je viens de dévorer Lignes de vie - et que j'ai adoré - que je suis venue lire ton billet :) Par contre, je ne sais pas si je fais partie de la cible : j'ai une imagination galopante et j'ai peur de ce suspense.

Nathalie L.

Eh eh ce n'était pas mon but de vendre quoi que ce soit. J'espère que tu as bien noté que j'ai quand même préféré Lignes de Vie :)

Vert

Pas le Graham Joyce à lire en priorité, je retiens (en même temps c'est pas vraiment un problème, y'en a plein d'autres qui me font de l'oeil).

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...