9 novembre 2016

Les Inhibiteurs, tome 2 : La Cité du Gouffre, d'Alastair Reynolds


Vous reprendrez bien un peu de science-fiction, mesdames et messieurs ?


Résumé : 

"Sur Sky's Edge, Tanner Mirabel est un tueur d'élite. Soldat puis garde du corps à la solde d'un trafiquant d'armes, il traque Argent Reivich, le post-mortel qui a assassiné son employeur et, surtout, la femme de ce dernier... Une traque qui le conduit jusqu'à Chasm City, la Cité du Gouffre rongée par un fléau mortel. Tanner est très vite pris au piège dans un jeu machiavélique : les habitants de Chasm City maîtrisent une technologie très particulière qui leur permet de changer d'apparence... Les choses se compliquent encore quand Tanner découvre qu'il a contracté un virus qui le condamne à revivre des événements vieux de centaines d'années, lorsque la Flotille terrienne a entrepris la colonisation de la galaxie."


Mon avis :

Ce roman est la suite de "L'Espace de la Révélation", dont je vous ai parlé il n'y a pas très longtemps (même si je l'avais écouté plusieurs mois auparavant).  On m'avait dit que sa suite était assez différente mais encore mieux, alors je n'ai plus hésité et je me la suis procurée, toujours en audiolivre, toujours en VO, toujours avec le même narrateur que j'apprécie beaucoup.

Ceux qui m'ont renseignée n'avaient pas tort : c'est différent et c'est mieux. C'est différent parce qu'ici le récit prend l'allure d'un thriller, même si bien entendu on se retrouve dans un milieu de science-fiction avec des aspects de space opera. Mais l'intrigue tourne surtout autour de la quête de Tanner Mirabel qui poursuit sa proie d'une planète à l'autre et est prêt à tout pour faire aboutir sa chasse à l'homme. Il y a ainsi plusieurs scènes d'action violentes au rythme rapide, tandis que le premier tome m'a plutôt marquée par son côté presque intimiste. Tanner lui-même a les réflexes et les pensées d'un tueur, et quand il détaille les armes et analyse les situations avec un point de vue purement militaire, on a parfois l'impression de suivre le James Bond du futur.

Une autre différence est le fait que cette intrigue est centrée autour d'un héros unique, limitée par conséquent à son point de vue... enfin presque. Alors qu'il y avait plusieurs personnages centraux dans L'Espace de la Révélation, tout est raconté du point de vue d'un seul personnage, Tanner Mirabel. Sauf que Tanner a en fait trois points de vue différents : d'une part il se souvient et nous dévoile petit à petit la suite complexe de faits qui l'ont mené à entamer sa chasse, et d'autre part il est victime d'un virus qui lui donne des rêves et visions appartenant aux souvenirs d'un personnage célébre (oui je sais c'est hyper bizarre, on y reviendra). Donc en fait son point de vue n'est pas unique, il est triple, ce qui donne un peu de dynamisme supplémentaire à cette histoire.

Une troisième différence avec le premier tome, c'est quelque chose de plus subjectif peut-être : j'ai trouvé que dans celui-ci, l'auteur se lâchait complètement pour introduire toutes les idées bizarroïdes qui lui passaient par la tête. On dirait qu'il a une imagination débordante (ou une série de cauchemars très étranges) et il n'hésite pas à les incorporer dans son récit. Bien entendu, le premier tome aussi était plein de nouveautés et décrivait un monde presque totalement différent de celui que nous connaissons, mais peut-être parce que c'était un univers entièrement neuf, je n'avais pas été marquée par le grand nombre de détails inattendus que j'ai remarqués ici. Parmi les bizarreries, il y a des espèces étranges (de grosses limaces voyageant dans des vaisseaux spatiaux, des dauphins psychopathes ou de dangereux serpents qui naissent d'un arbre), des décors (en particulier Chiasm City et ses aberrations architecturales née d'un virus qui a envahi un système de bâtiments intelligents), des transports (on voyage entre autre dans une sorte de petit train de mine souterrain suspendu au plafond et dans un funiculaire futuriste),... Si on retrouve certains poncifs de la science-fiction (l'arme qui produit un rayon mortel, par exemple), on croise sans cesse des décors et des détails improbables.

Ceci dit, ne pensez pas que ce tome est entièrement différent du précédent. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'il en est la continuité (il en est tellement différent que pour un moment j'ai cru que j'avais pris le mauvais tome), mais il se situe dans le même univers, bien plus tard (et bien plus tôt via les visions de Tanner Mirabel). On retrouve la vision très pessimiste du futur qu'avait déjà l'auteur au début de sa série : des milliers d'années ont passé, l'Homme s'est étendu dans toute la galaxie, il a les moyens techniques de créer une utopie... mais au niveau moral il n'a aucunement progressé, au contraire. Les guerres sont légions, les vies comptent peu, la fracture sociale entre riches et pauvres est d'autant plus cruelle que l'argent achète maintenant l'immortalité. Le résultat c'est que nous n'avons affaire quasiment qu'à des personnages névrosés d'une façon ou d'une autre, certains cliniquement malades, d'autres juste franchement dérangés. Tout ça est complété par un décor toujours grandiose et souvent glauque, ce qui donne au final une impression très sombre et en même temps unique.

Alors, en quoi est-ce que ce tome est meilleur que le précédent ? J'avais beaucoup aimé l'intrigue sur plusieurs front du premier tome, mais ici j'ai particulièrement apprécié les surprises de celui-ci. Je ne vous en dirai pas plus pour ne pas gâcher la surprise à ceux qui seraient tenté de le lire, mais découvrir petit à petit à quel point les choses sont différentes de ce que l'on s'était imaginé, c'est un vrai plaisir pour le lecteur. L'auteur réussit à nous surprendre plusieurs fois et avec brio. 

En résumé : une atmosphère toujours aussi sombre et grandiose que le premier tome, une intrigue pleine de surprises, une aventure bien rythmée, des tas d'éléments complètement inattendus, bref, voici un gros pavé de plaisir que je vous recommande !


Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre
- acheter ce livre sur Amazon 

2 réactions:

Elessar

J'avais beaucoup aimé ce tome, probablement mon préféré du cycle je crois.
Pour ce qui est de la suite du tome 1, c'est plutôt dans le tome suivant, L'arche de la rédemption qu'il faut aller chercher, il est plus directement relié que celui-ci :)

Julien le Naufragé

Je n'ai encore lu que le premier tome, mais il faudrait que je me lise la suite un jour. Le T1 était très bon !

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...