18 septembre 2015

La troisième fille, d'Agatha Christie


Après "Le meurtre de l'Orient Express", qui m'avait beaucoup plu, j'ai eu une petite frénésie "Agatha Christie" au mois de juin. J'en ai retrouvé un dans ma bibliothèque que je n'avais encore jamais lu : "La troisième fille".  Et je me suis rendue compte que la magie d'Agatha ne fonctionnait pas à tous les coups...


Résumé :

Une jeune femme très hésitante vient rendre visite à Hercule Poirot, apparemment pour employer ses services. Elle lui explique vaguement qu'elle craint avoir commis un crime sans en être sûre... puis affirme que Poirot est "trop vieux" pour l'aider et s'en va. Vexé, Poirot ne peut pas l'oublier, surtout quand il apprend que c'est son amie, la romancière Ariadne Oliver, qui lui a envoyé cette jeune femme, et qu'elle a ensuite disparu. Avec son aide, il se penche sur cette affaire dont le possible crime lui-même reste mystérieux.


Mon avis :

Après "Le crime de l'Orient Express", qui m'avait beaucoup amusée, je me suis penchée sur cet autre roman d'Agatha Christie que j'avais un jour trouvé dans une bouquinerie. Pour une fois, je vais faire court et vous dire tout de suite mon avis : j'ai été très déçue.

D'abord, j'ai retrouvé Hercule Poirot, un personnage qui a vite tendance à m'énerver avec ses habitudes maniérées et son côté très caricatural. Lorsqu'il est impliqué dans un mystère passionnant, on peut accepter ses airs mystérieux et son arrogance naïve car ils sont au service de l'intrigue. Mais ici, l'intrigue elle-même manque cruellement. Au départ, on a une jeune femme en détresse mais qui refuse d'être aidée. On a un soupçon de meurtre possible, mais rien de concret. Poirot va malgré tout enquêter, probablement poussé par sa vexation plus que son intelligence, mais en tant que lectrice, j'attendais quelque chose de plus substantiel pour m'attacher à cette lecture...

Cette substance n'arrivera qu'à la toute fin du livre. Pendant les trois premier quarts, on n'a pas grand-chose : les mêmes informations sur la jeune fille et son entourage, répétées encore et encore sous diverses formes, et Poirot qui réfléchit, fait l'une ou l'autre visite... et c'est tout. C'est tout simple : il ne se passe rien.  J'ai beau être patiente avec les romans policiers, quand il n'y a ni meurtre, ni victime, ni plaignant, qu'est-ce qu'il nous reste ?  Ce qu'on découvre sur la fin est intéressant mais loin d'être suffisant pour justifier toute l'attente qui précède.

Bref, heureusement que ce roman était relativement court, sinon je n'aurais jamais eu la patience de le terminer et j'aurais laissé Poirot réfléchir dans son coin sur son cas inexistant. Le roman a beau être court, je pense que cette intrigue ne valait pas plus qu'une nouvelle : trop de remplissage et de répétitions, de petites histoires annexes sans intérêt, beaucoup de fumée et peu de feu. Je ne suis pas souvent déçue par Agatha Christie mais voilà un roman que je ne conseillerai pas, même aux amateurs !


Pour en savoir plus :


Comme je ne possède pas d'albums ou beaux livres, 'ai utilisé un de mes jokers pour que ce roman compte pour le challenge en juin !
 

1 réactions:

Thalia

Outch. C'est peut-être pas pour rien que certains titres sont plus connus que d'autres :) Je ne m'approcherai pas de celui-là alors ^^

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...