3 mai 2018

La vie après la vie, de Raymond Moody


Changeons de registre pour une fois avec un peu d'ésotérisme...


Résumé :

Raymond Moody, docteur en philosophie et médecin, a eu la surprise au début de sa carrière de rencontrer plusieurs témoignages de personnes qui, alors qu'ils étaient dans un état très proche de la mort, ont vécu des expériences étrangement similaires. Il s'est mis à rechercher ce type de témoignages et a interrogé environ 150 personnes ayant frôlé la mort. Ce livre est celui qui a popularisé pour la première fois les expériences de mort imminente et décrit leurs principales caractéristiques.


Mon avis :

J'ai lu et enregistré ce livre à la demande d'une jeune femme handicapée pour qui je travaille, je n'ai donc pas choisi ce titre. J'étais quand même particulièrement curieuse de savoir ce qu'il recouvrait quand j'ai appris qu'il s'agissait du livre qui avait fait connaître les expériences de mort imminente. Le coeur qui s'arrête, l'esprit qui s'envole au-dessus de la table d’opération, le film où on revoit toute sa vie, le tunnel avec la lumière blanche tout au bout... Tout le monde connaît ces images. Eh bien, ce ne fut pas toujours le cas !  Avant 1975 et la publication de ce livre, personne ne savait, à moins de l'avoir vécu soi-même, que l'on pouvait avoir ce genre d'expérience.  C'est Raymond Moody, à travers ce livre assez court, qui les a fait connaître.

Le livre en lui-même est facile et agréable à lire ; bien qu'il soit écrit par un médecin et philosophe, il est visiblement destiné à un public très large, et quand un concept médical est présenté, il fait l’objet d'une explication simple. C'est rare cependant, car la plus grande partie du contenu du livre, ce sont les témoignages recueillis. Ils sont présentés et classifiés par l'auteur qui a identifié toute une série d'éléments communs que je vous laisse découvrir ; chacun de ces éléments est présenté en détail avec l'aide de passages des témoignages qui le décrivent. C'est simple à suivre, pas trop linéaire, et plutôt vivant, ce qui fait qu'on n'a pas le temps de s'ennuyer.

Il est quand même important de noter que, malgré les diplômes de son auteur et son large retentissement, ce livre n'a rien de scientifique. L'auteur reconnaît lui-même que sa méthode n'est pas sans défauts, mais ça va plus loin que ça. D'abord, il faut le croire sur parole quand il rapporte les témoignages qu'il énumère, tous anonymes. Sa procédure de sélection est carrément minimale et visiblement très subjective ; il tient compte par exemple de témoignages de personnes qui ont connu un moment de stress intense, sans s'être approché de la mort.  Et il ne semble jamais rien mettre en doute, au contraire, il cherche toujours à expliquer. Ce n'est pas vraiment un gros problème en soi car on comprend vite qu'il s'agit avant tout d'ouvrir une nouvelle piste de réflexion : ces témoignages ont-ils un sens ?  Il est dommage cependant que sa recherche de témoignage n'ait pas été plus rigoureuse et mieux documentée car j'imagine qu'il est difficile maintenant de trouver des témoignages qui ne soient pas potentiellement influencés par les images que son livre a mis dans la tête de tout le monde.

Ce qui m'a semblé beaucoup plus problématique, par contre, c'est son interprétation. La deuxième partie du livre s'attache à examiner différentes raisons pour expliquer le fait que ces témoignages aient autant de points communs. La façon dont il catégorise et présente ces explications potentielles de façon apparemment systématique donne l'impression qu'il est impartial. Mais au final, il les réfute les unes après les autres, puis se contente de suggérer ce qui semble la seule option possible (déjà fortement sous-entendue dans le titre même du livre) : que ces gens, lors de leur expérience de mort imminente, ont entrevu ce qui nous attend après la mort, une forme de paradis. Il a beau faire semblant d'être prudent dans sa façon de présenter les choses, et nier des années plus tard qu'il ait voulu suggérer quoi que ce soit, c'est très clairement ce à quoi ce livre tend. Je n'ai pas du tout apprécié ce côté hypocrite par lequel il prend une pose scientifique et affirme ne tirer aucune conclusion hâtive, pour en fait tenter de convaincre en douce le lecteur qu'il a prouvé l'existence de la vie après la mort.

En ce qui me concerne, je ne remets pas nécessairement en doute les expériences subjectives relatées dans les témoignages, et à ma connaissance ce livre n'a pas été dénoncé comme fraude. Mais il y a des tas de raisons qui pourraient provoquer ce genre d'expérience, à commencer par des mécanismes de notre cerveau que nous ne connaissons peut-être pas encore. Par exemple, il est courant d'avoir l'impression de vivre les choses au ralenti pendant un accident, je l'ai vécu moi-même. Ça n'a rien de surnaturel même si c'est déroutant. Dans le même genre, il me semble fort possible qu'au moment où le corps se trouve dans une situation de mort imminente, le cerveau nous envoie les images les mieux à même de nous encourager à nous battre une dernière fois, ou à l'inverse à nous apaiser pour mettre fin à nos souffrances. Je trouve ça même beaucoup plus rassurant que l'idée d'un potentiel tunnel pour me mener vers une lumière inconnue ; j'espère, au moment de m'éteindre, avoir un dernier aperçu de ma vie et des images qui me permettront de glisser vers le néant en toute quiétude. 


Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre

  

0 réactions:

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...