12 janvier 2018

The Inheritance (Charles Lenox tome 10), de Charles Finch


Avant de vous parler de mes lectures de 2018, voici une chronique datant de la fin de l'année passée : je continue les aventures de mon détective victorien préféré, Charles Lenox !


Résumé :

Charles Lenox est un peu débordé par le succès de son agence de détectives privés, mais lorsqu'un vieil ami d'école le contacte pour lui demander son aide, il n'hésite pas. D'autant plus que l'ami en question, Leigh, a été à la source de sa toute première enquête, qui n'avait jamais abouti. Mais Leigh ne se rend pas à leur rendez-vous, et il semble avoir complètement disparu ! Craignant le pire, Charles part à sa recherche...


Mon avis :

Je vous fatigue peut-être un peu avec toutes les aventures de Charles Lenox, mais je n'y peux rien, je ne me fatigue pas de cet enquêteur adorable. Nous en sommes déjà au dixième volume de ses aventures, et je peux vous rassurer tout de suite : après ca, je ne pourrai plus vous parler que d'une petite nouvelle dans la même série, et puis je devrai attendre les nouvelles publications. Au rythme d'une par an, mes chroniques concernant cette série ralentiront de facon substantielle !

L'auteur a pris l'habitude de nous faire découvrir, dans (presque) chaque tome, un nouvel aspect de la vie dans l'Angleterre victorienne. Ici, nous avons un petit apercu de la vie en internat pour jeunes aristocrates aisés. Notre héros, Charles Lenox, y a rencontré un jeune homme un peu à part, qui refusait ou n'arrivait pas à se soumettre aux codes sociaux de cette communauté très particulière, et contre toute attente ils sont devenus amis. Je crois que dans cette histoire, c'est l'aspect qui m'a touchée le plus : l'image du jeune Charles, adolescent, et pourtant déjà capable de déceler les qualités d'une personne derrière les apparences, de s'associer avec le pariah du groupe sans en avoir honte... Il faut un vrai grand coeur pour faire ce genre de choses quand on a une quinzaine d'années ! J'aime Charles Lenox parce que c'est un homme bien, un homme normal mais profondément humain, et malgré la différence d'époque, ses relations avec ses amis ou sa famille sont les mêmes que ceux que nous aurions aujourd'hui. 

Un autre aspect qui donne chaud au coeur dans cette histoire, c'est que le copain, Leigh, il est finalement devenu une sommité dans son domaine. Lui que tout le monde annoncait comme un gros perdant de la vie, c'était simplement un jeune homme qui avait besoin de faire son chemin au lieu de se plier au moule. Tout l'inverse de Charles, donc, qui lui est très à l'aise dans le moule en question. Et pourtant, les deux amis, profondément différents, se retrouvent trente-cinq ans après comme s'ils ne s'étaient jamais quittés. Leur complicité est sans cesse soulignée de facon subtile, et au final, Leigh est devenu mon personnage secondaire préféré. J'espère vraiment qu'on va le retrouver dans de nouvelles aventures, même si malheureusement j'en doute. Dans tous les cas, ce duo adorable m'a réchauffé le coeur et fait de ce roman l'un de mes préférés dans cette série.

Concernant l'intrigue, elle est pleine d'action et construite de facon un peu originale, car elle se divise en quelque sorte en plusieurs étapes. Il y a notamment un moment où j'ai cru que le livre se terminait, alors qu'il restait encore vingt pourcents. Il y a aussi une petite intrigue parallèle qui se centre sur les partenaires de Charles Lenox, et puis il y a un mystère annexe datant de la jeunesse de Charles et de Leigh. Bref, plein de petits puzzles qui trouvent une solution les uns après les autres, et bizarrement le roman arrive à ne pas avoir l'air décousu. 

Au final, je ne sais pas comment l'auteur fait, mais au bout de dix épisodes que j'ai lus dans un laps de temps assez restreint, je ne suis vraiment pas fatiguée des aventures de Charles Lenox, au contraire. Vivement la suite !


Pour en savoir plus :

0 réactions:

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...