16 novembre 2017

The Sandman, tome 1 : Préludes et Nocturnes, de Neil Gaiman et autres


Je ne vous parle pas souvent de BD sur ces pages, mais de temps en temps j'essaie de remédier à mon manque de connaissances dans ce domaine et je m'attaque à un pilier du genre. Aujourd'hui, je vous parle du début de la série Sandman, scénarisée par Neil Gaiman ! 


Résumé :

1916. Roderick Burgess, grand mage d'une secte dédiée aux pouvoirs occultes, entame une cérémonie pour capturer La Mort. A la place, c'est Morpheus, le Seigneur des Rêves ou le marchand de sable, qui est fait prisonnier. Pendant 70 ans, Morpheus attend son heure, prêt à briser ses chaînes à la moindre occasion et prendre sa revanche. Ce qu'il ignore, c'est qu'en son absence son Royaume s'effondre et ses outils magiques sont éparpillés, avec de graves conséquences pour l'humanité...


Mon avis :

Le livre que j'ai lu, le premier tome de l'intégrale en VO, contient les huit premiers épisodes épisodes de la série Sandman :
1. Sleep of the Just
2. Imperfect Hosts
3. Dream a Little Dream of Me
4. A Hope in Hell
5. Passengers
6. 24 Hours
7. Sound and Fury
8. The Sounds of Her Wings

Ceux qui suivent ce blog savent que je lis peu de bande dessinée, comics ou manga, et que je ne suis pas très à l'aise quand je les commente. Je manque de points de repère pour évaluer leur originalité ou leur qualité par rapport aux autres œuvres du genre, alors le seul commentaire pertinent que je puisse faire c'est mon point de vue de novice. En particulier, je n'ai que très peu d'expérience avec les comics américains, un genre de bande-dessinée à part entière, alors soyez prêts à déceler beaucoup de naïveté dans cette chronique ! *fin du disclaimer*

J'ai choisi de lire cette BD par curiosité : je venais de relire American Gods de Neil Gaiman, et la série The Sandman est l'une de ses œuvres les plus acclamées. A quoi ressemble ce romancier dans un genre si différent, me demandai-je ?  Je dois avouer que j'en attendais beaucoup, étant donné la versatilité du grand Gaiman, aussi à l'aise dans le roman pour adulte, pour enfant, ou dans la nouvelle que le scénario de série télé...

The Sandman est une série de comics, bande-dessinées courtes à l'américaine, qui racontent l'histoire d'un personnage mythique : le marchand de sable, comme on le connaît en français. C'est lui qui règne sur notre sommeil, nous permet des rêves ou nous impose des cauchemars. Dans l'univers de cette bande-dessinée, The Sandman est un homme mince au visage coupant et aux cheveux noirs en bataille, avec à la place des pupilles une petite lueur bleue qui lui donne un aspect carrément maléfique. J'ai trouvé qu'il ressemblait physiquement à Neil Gaiman à l'époque où il a commencé cette série, un hasard ?  En tous cas il faut pas mal d'épisodes pour cerner la personnalité de notre héros : est-il un dieu puissant, ou une victime facilement emprisonnée ? Est-il dangereux ? Veut-il du bien ou du mal à l'humanité ? Il n'y a pas nécessairement de réponse claire à ces questions-là, mais une part du voile est levé à la fin de l'épisode.

L'intrigue autant que le dessin sont très noirs. La narration est très immersive et fait référence à des légendes et récits de toutes origines : la Bible, le folklore, d'autres personnages de comics comme John Constantine et la League of Justice,... J'ai sûrement raté énormément de références, mais ce n'est pas bien grave. Les histoires qui composent cette intégrale n'ont pas toutes le même genre littéraire : elles vont du mystique à l'horreur en passant par la poésie sombre. En tous les cas j'ai vraiment eu l'impression d'y retrouver l'empreinte de Neil Gaiman, en particulier ses recueils de nouvelles qui eux aussi rassemblent des histoires de tous genres avec une tonalité générale souvent assez sombre.

Niveau dessin, là aussi on est dans le sombre, presque le noir et blanc par moments. Le style est brutal, presque violent, tout comme les histoires qu'il illustre. On aime ou on n'aime pas : j'ai trouvé que le dessin était intéressant et très adapté à l'intrigue, mais quand ma maman l'a vu en me rendant visite, elle n'a vraiment pas aimé. J'ai cependant eu un peu de mal à m'y retrouver au début : il est parfois difficile de savoir dans quel sens lire les cases à cause des différentes organisations de la page, et parfois d'une page à l'autre on change de point de vue, de personnage ou de narrateur. J'ai trouvé ça un peu maladroit, mais c'est peut-être mon manque d'expérience qui parle.

Voilà, en résumé : c'est une lecture intéressante et agréable, même pour une novice comme moi et malgré le fait que l'intrigue et le style sont assez violents, ce que je fuis généralement. Mais ce premier tome m'a vraiment donné envie de continuer l'aventure, je vous tiendrai au courant. 


Pour en savoir plus :
- l'avis de Psychée Délik, qui vous montre aussi quelques planches

1 réactions:

Vert

Les dessins ne sont pas toujours très faciles à apprécier (surtout les premiers tomes) mais j'espère que tu poursuivras ta lecture, c'est vraiment un sacré morceau ce comic !

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...