24 octobre 2017

A Death in the Small Hours (Charles Lenox tome 6), de Charles Finch


Voici une série qui devrait vraiment être traduite en français, parce que son héros attachant et ses intrigues bien menées dans un contexte historique sont vraiment un plaisir à lire. Aujourd'hui je vous parle du tome 6 !


Résumé :

Charles Lenox, gentleman victorien, ancien détective privé et membre du Parlement britannique, avance vite dans sa carrière politique : on vient de lui confier le discours de l'ouverture du Parlement ! Face à ce grand honneur, Lenox est envahi par les solliciteurs de toutes sortes. Pour retrouver suffisamment de paix pour pouvoir écrire son discours, il accepte l'invitation d'un oncle et part, avec sa petite famille, passer de courtes vacances au fond de la campagne du Somerset. Cependant, à peine sur place, son oncle lui demande d'enquêter sur de mystérieux graffitis qui mettent tout le village en émoi...


Mon avis :

Décidément, ce brave Charles Lenox a beau répéter à l'envi que sa carrière de détective est définitivement derrière lui (même si elle lui manque un peu), il finit quand même par se retrouver régulièrement au cœur de mystères variés. Celui commence de façon un peu anodine mais prend vite des allures de véritable drame...  Et c'est toujours avec plaisir que je retrouve les capacités de déduction et les aventures parfois ébouriffantes de notre héros !

Comme dans tous les tomes de cette série de Charles Finch, l'auteur nous fait découvrir un autre aspect de la vie d'un gentleman à l'époque victorienne. Pour ce tome-ci, nous partons à la campagne !  C'est peut-être un peu moins exotique que la vie à bord d'un vaisseau de la navy comme ce que nous avons pu vivre dans le tome précédent, mais c'est tout de même très rafraîchissant. L'oncle de Lenox est un vieux monsieur au caractère touchant, à la fois conservateur et très anglais (il sourit à peine), mais au fond chaleureux et adorable. J'ai eu un peu de mal à me représenter sa demeure malgré une description précise (en anglais), mais j'en retiens l'émerveillement des personnages au point que j'aurais voulu pouvoir la visiter. La petite vie du village que Lenox a connu depuis son enfance est aussi merveilleusement décrite. On sent à nouveau que Charles Lenox est tiraillé entre toutes les vies qu'il voudrait avoir : il aime être parlementaire mais il voudrait pouvoir continuer à être détective, c'est aussi un homme des villes qui visiblement passe un merveilleux moment à la campagne.

L'intrigue est, comme dans le dernier tome, un peu surprenante parce qu'elle ne s'arrête pas avec la fin de l'enquête : l'auteur laisse subtilement quelques questions non résolues pour plus tard surprendre Lenox et le lecteur lui-même, ce qui a bien marché avec moi. Il y a aussi quelques aspects personnels qui se dénoueront un peu plus tard, mais que j'avais pour ma part devinés. C'est un peu perturbant je trouve, car avant la fin elle-même, l'auteur choisit de nous expliquer l'avenir des personnages que l'on ne croisera plus, le genre de choses qu'on trouve d'habitude dans un épilogue. Mais ce n'est pas non plus un véritable défaut, juste un choix narratif un peu surprenant.

Décidément, je ne me fatigue pas de Charles Lenox est de ses aventures, même si je me dis régulièrement que c'est une drôle d'idée de construire une série policière autour d'un détective qui change de boulot au bout de seulement deux ou trois tomes. Je regrette aussi un peu l'absence de Graham et McConnel, qui sont de plus en plus confinés au second plan. Mais j'apprécie vraiment cette série qui, sous prétexte d'une intrigue policière toujours très bien menée, nous permet de découvrir l'Angleterre victorienne sous plusieurs aspects différents. Le tome suivant ne m'a pas attendue longtemps !  Chronique à venir  :)


Pour en savoir plus :
 

0 réactions:

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...