27 novembre 2016

Feed, de Mira Grant


Aujourd'hui je vous parle de blogueurs chasseurs de zombies, rien que ça !


Résumé :

Le début de l'infestation zombie date déjà de plus de vingt ans.  L'humanité s'est habituée à la menace permanente et survit grâce à des mesures de sécurité draconiennes. Georgia et Shaun Mason sont frère et soeur et partenaires professionnels : ils dirigent avec leur copine Buffy une petite entreprise internationale de blogueurs prêts à tout pour fournir informations et divertissement à leurs lecteurs. Lorsqu'ils sont sélectionnés pour suivre la un sénateur en campagne pour la présidence des Etats-Unis, il savent que c'est la chance de leur carrière. De ville en ville, ils vont se battre pour recueillir toutes les informations possibles... et bientôt se battre surtout pour survivre.


Mon avis :

Plusieurs années après tout le monde (comme souvent), je découvre ce roman qui a beaucoup fait parler de lui à sa sortie. Je n'avais pas particulièrement envie de le lire à l'époque : il avait l'air un peu trop "jeunesse" avec ses héros adolescents, et je me méfie toujours un peu des histoires de zombies, même si j'ai adoré "World War Z" et sa façon d'envisager les effets globaux d'une épidémie de morts-vivants sur l'humanité. J'ai finalement acquis Feed au format VO et audio en profitant d'une promotion Audible, comme souvent, et j'ai entamé l'écoute avec beaucoup de curiosité.

Le début utilise un schéma très classique qui n'était pas fait pour apaiser mes craintes : on commence assez brutalement avec nos deux héros, Georgia et Shaun, qui s'offrent un petit tour de moto en plein territoire zombie et se font attaquer par une meute, histoire de nous mettre dans l'ambiance et dans l'action dès le départ. J'ai tout de suite détesté Shaun et sa façon de se mettre en danger gratuitement comme un sale gamin irresponsable. J'avais aussi peur que le reste de l'intrigue soit sur le même thème : une suite de courses-poursuites sanglantes entre des héros sans peur face à des hordes de zombies affamés... C'était mal parti pour moi.

Heureusement, la suite n'a pas confirmé mes craintes. Le point de vue s'est avéré plus original que prévu : au lieu d'une attaque zombie récente et d'une humanité qui se bat pour survivre, on se retrouve vingt ans plus tard, les zombies sont toujours une menace mais la société a appris à s'en accommoder au prix de mesures de sécurité draconiennes ; il n'y a plus l'urgence de combattre l'épidémie, et l'intrigue tourne autour d'autre chose, à savoir une campagne électorale. Au fur et à mesure de l'histoire, ils vont nous expliquer en détails l'origine de cette épidémie, un peu originale puisqu'elle est le résultat de la convergence de deux expériences biologiques et que le résultat est un virus qui peut se manifester sans contact avec des zombies existants et qui se manifeste aussi chez les animaux (je vous laisse découvrir les détails, c'est intéressant car ça change pas mal de choses). 

Une autre chose que la narration va passer beaucoup de temps à nous faire comprendre, c'est le métier très particulier des héros : dans ce futur pas très lointain, les sources d'information traditionnelles, décrédibilisées lors de l'épidémie zombie, ont été en partie remplacées par les blogs, qui se sont de leur côté professionnalisés. J'avais peur que le point de vue adolescent des narrateurs ne destine le roman à un public plus jeune que moi ; c'est vrai que les héros sont jeunes, et leur point de vue s'en ressent (pour moi ça diminue l'intensité dramatique de l'histoire), mais ils sont aussi adultes de par leurs responsabilités professionnelles. Leur quête de l'information est obsessionnelle, et ils maîtrisent aussi bien les techniques journalistiques les plus pointues que le marketing, la gestion d'entreprise et la technologie. Georgia en particulier n'a aucune illusion sur son métier et sait qu'elle doit se vendre autant que vendre l'information qu'elle récolte, quitte à tomber dans le sensationnalisme. Dans le même registre, Georgia et Shaun sont vieillis par leur relation avec leurs parents qui est assez intéressante : il y a une bonne entente entre eux, mais les deux enfants savent très bien qu'ils sont surtout un objet de marketing pour leurs propres parents. Leur lucidité jette d'ailleurs un voile assez sombre sur l'histoire. 

L'intrigue en elle-même concerne surtout la campagne d'un candidat à la présidentielle américaine (j'ai d'ailleurs écouté cette histoire il y a seulement quelques semaines, c'était tout à fait d'actualité) qui s'avère bientôt la cible d'attaques mystérieuses. L'action est bien présente mais de façon mesurée et finalement les attaques avec les zombies sont peu nombreuses, c'est surtout une histoire de complots, d'information, de politique, de danger toujours présent. Certains lecteurs sur Goodreads se plaignaient du rythme de l'histoire, qu'ils trouvaient trop ralenti vers le milieu ; je n'ai pas eu cette impression mais je ne vous cacherai pas que certains passages sont vraiment longs. Il devait forcément y avoir des ralentissements dans l'intrigue quand l'auteur doit nous expliquer tous les aspects nouveaux de cette société du futur, mais en plus de ça, elle passe beaucoup de temps à détailler les multiples mesures de sécurité contre les zombies et les préparations techniques des blogueurs. A certains moments j'avais envie de dire à l'auteur "c'est bon, j'ai compris, dans ce monde il faut faire un test sanguin tous les trois pas et nos blogueurs sont de super-pros !". Mine de rien, ça rend le rythme très inégal et je pense que quelques coupes dans ces passages-là n'auraient pas été superflues.

Un autre aspect qui m'a déçue c'est le manque de respect des protagonistes pour les zombies en tant qu'ex-humains. Dès le début, les héros "jouent" avec les zombies comme si c'étaient des animaux à torturer, et à aucun moment ils n'ont l'air de considérer qu'il s'agissait d'hommes et de femmes avant leur transformation. Le texte ne manque pas d'émotion (parfois c'est même un peu surfait) mais certainement de morale.

Enfin, j'ai été très déçue par la fin ; je mets cette partie de la chronique en blanc pour ne pas spoiler ceux qui n'ont pas encore lu le livre, il suffit de surligner pour le voir.  Que Buffy meure et s'avère être une traîtresse, pas de problème, je ne l'avais pas vu venir même si ce n'est pas la super-méga surprise (forcément dans un trio pareil c'est elle qui devait être la première victime). Par contre, la mort de Georgia, je ne l'accepte pas : entre Shaun et elle, c'était clairement le personnage le plus intéressant, et même si j'ai fini par l'accepter avec un peu plus d'enthousiasme que ce que la première scène ne laissait croire, je n'ai absolument pas envie de lire une suite racontée du point de vue de ce sale gamin immature qu'est Shaun. D'autre part, c'est absolument la seule surprise du dénouement : finalement le gentil futur président est bien gentil, le méchant gouverneur est bien le méchant, j'ai été très déçue de ne même pas avoir droit à un petit retournement de situation sur la fin. Enfin, certains aspects restent inexpliqués : pourquoi le futur président refuse-t-il d'écouter les preuves de Georgia et la repousse-t-il avec autant de colère ? Comment le gouverneur arrive-t-il à planter des bombes dans les caravanes et organiser l'assassinat de Georgia sur le temps qu'elle met pour aller avertir le futur président et se faire immédiatement rembarrer ? Tout ça n'a pas beaucoup de sens, et c'est dommage pour une intrigue qui était jusque là très bien construite.  Bref, la fin m'a vraiment donné l'impression d'être bâclée.

Au final, l'idée était bonne, le point de vue sur l'épidémie zombie original, l'aspect légèrement futuriste avec l'importance de la blogosphère franchement sympa, et une intrigue politique inattendue et bien menée... sauf en ce qui concerne son dénouement. Mais il y a aussi un petit problème de rythme, un côté toujours un peu jeunesse malgré tout, et les gros soucis sur la fin qui ne me donnent (pour le moment) pas du tout envie de lire les autres épisodes de cette trilogie pourtant prometteuse. Ceci dit, ne me croyez pas sur parole, et allez jeter un oeil aux nombreuses chroniques généralement très élogieuses dont les liens se trouvent sur la fiche Bibliomania du livre


Pour en savoir plus :
- les avis de quelques blogueurs bien plus enthousiastes que moi : la chronique dessinée de Sita; celle de Lelf, bien plus élaborée que la mienne; celle de Sia, qui contrairement à moi a beaucoup aimé tous les personnages, et celle de Mariejuliet, si vous préférez un avis un peu plus court.

4 réactions:

Frankie

J'ai adoré toute la trilogie, l'histoire et les personnages. J'avais été très surprise par la fin, culottée quand même. Et concernant Shaun, c'est vrai que c'est un gamin souvent immature mais je l'ai trouvé attachant, surtout dans sa relation avec Georgia.

Nathalie L.

Est-ce que tu as une idée d'explications pour les problèmes sur la fin dont je parle dans la partie en blanc ? C'est peut-être une mauvaise idée de spoiler les gens ici, mais si on se croise en privé et que tu as des réponses, je serais curieuse de les connaître :)

Frankie

Il faut lire la suite pour ça :)Non, à vrai dire, je ne me rappelle plus, c'est peut-être expliqué par la suite mais ça n'a pas dû me marquer :)

Lune

Ah il va falloir lire la suite, ne t'arrête pas, beaucoup de choses s'expliqueront ! Plein de cœurs licornes sur cette trilogie !!

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...