29 octobre 2016

The Dispatcher, de John Scalzi


J'ai vraiment essayé de ne pas vous présenter deux romans de John Scalzi à la suite, mais j'en ai lu tellement dernièrement que ça devient difficile. Celui-ci je voulais vous en parler rapidement parce qu'il s'agit d'une novella qui est disponible gratuitement sur Audible (y-compris le site en français) et je voulais vous en parler avant que cette offre se termine. Si vous pensez pouvoir apprécier en audiolivre en anglais, cet article est pour vous !


Résumé :

Tony Valdez est un "dispatcher" : un assassin qui sauve des vies. Dans un monde pas loin dans le futur, sans qu'on sache pourquoi ni comment, l'assassinat est devenu quasiment impossible : quand quelqu'un est tué volontairement par quelqu'un d'autre, 999 fois sur 1000 la victime disparaît et réapparaît en vie dans son propre lit, comme si rien ne s'était passé. D'où le métier de dispatcher : celui qui se tient prêt à vous assassiner quand vous êtes sur le point de mourir pour d'autres raisons afin de vous permettre de revenir à la vie. Tony est très à l'aise dans son rôle éthiquement compliqué, jusqu'au jour où l'un de ses amis et collègue est victime d'un enlèvement, et où il découvre que son métier peut devenir très cruel...


Mon avis :

Dans la série "John Scalzi", je vous présente un petit nouveau dont vous n'avez probablement jamais entendu parler parce que 1) il est sorti très récemment, 2) il n'a pas (encore) été traduit, 3) c'est une exclusivité audiolivre pour Audible. Vous pensez bien que quand Audible a proposé cette novella en bonus gratuit à ses membres, je me suis jetée dessus. Et comme si ce n'était pas suffisant, elle était narrée par Zachary Quinto, un acteur à la belle voix grave qui m'a beaucoup plu dans son rôle de Spock dans les nouveaux films de Star Trek et m'a donné des frissons de dégoût dans le rôle de Sylar dans la série Heroes.

Il s'agit donc d'une novella, une histoire courte, deux heures de narration au total. L'intrigue va donc assez vite, mais comme d'habitude avec John Scalzi, elle est si bien construite qu'il n'y a ni temps mort, ni raccourci. Le début est destiné surtout à ceux qui n'ont pas lu le résumé (et malheureusement ce n'était pas mon cas) : l'auteur prend le temps de maintenir un certain suspense sur la nature du métier de Tony Valdez dont on fait la connaissance dans un hôpital, où il est là pour assister à une opération chirurgicale et intervenir en cas de besoin. J'imagine la perplexité du lecteur qui ignore en quoi consiste cette fameuse "intervention" !

Le reste fonctionne un peu sur le même mode que dans "Lock In" : celui d'une enquête policière où le héros devient l'adjoint d'une agente spéciale efficace. Sauf que bien sûr l'intrigue est moins complexe, vu que l'histoire est plus courte, et je me suis surprise vers la fin à me dire "ça ne peut pas être si simple que ça !" avant de me rappeler qu'il ne me restait qu'une dizaine de minutes d'écoute. Ce n'est pas bâclé, non, c'est juste inhabituel. L'auteur a quand même pris le temps de nous présenter une nouvelle idée (cette histoire de personne qui ressuscitent quand elles sont assassinées), ses implications logiques (dont le nouveau métier de dispatcher), et ses aspects moins reluisants (je vous laisse la surprise). On sent qu'il y a encore beaucoup de potentiel derrière cette belle idée (ça doit vraiment changer le fonctionnement du monde dans son ensemble !), mais on n'a pas l'impression que cette novella ne fait qu'effleurer le problème. On n'a pas le temps de vraiment approfondir les personnages, mais on a quand même celui de découvrir au fur et à mesure les motivations et le passé assez sombre du narrateur.  C'est donc très réussi, même si forcément, quand on aime, on reste un peu sur sa faim étant donné le format.

En ce qui concerne le narrateur, j'ai été peut-être un peu déçue. Sa voix est superbe, évidemment, mais il lit avec un ton lent, légèrement monocorde, un peu "fatigué", qui contraste en particulier avec le dynamisme quasiment exubérant de Will Wheaton qui était le narrateur de la plupart des autres audiolivres de Scalzi. Je trouve que ça étouffe totalement le (léger) humour et l'impertinence (limitée) du personnage principal. D'un autre côté, ça met en avant le côté sombre de l'histoire qui en soi est quand même assez triste. Et surtout, Zachary Quinto est absolument magistral quand il lit un certain passage particulièrement touchant avec la voix d'une vieille dame. Il a le ton juste sans tomber dans l'aigu (ce qui arrive souvent aux narrateurs masculins prêtant leur voix à un personnage féminin), et il y met tant de sentiment qu'il m'a donné envie de pleurer, sérieusement. Même si j'aurais préféré Will Wheaton pour lire ce livre, ce passage en particulier est probablement le mieux narré de tous les audiolivres que j'aie écouté jusqu'à présent (et ça commence à faire beaucoup).

Voilà, j'ai fait ma mauvaise action du jour : je vous ai donné envie de lire une histoire qui ne sera pas accessible à la plupart d'entre vous.  Toutes mes excuses, j'avais besoin d'exprimer mon enthousiasme  :)

Pour en savoir plus :
- le livre sur Audible (la version française du site); toujours gratuit au moment où j'écris ces mots
- une vidéo où Zachary Quinto parle de la novella, avec un extrait de celle-ci :




0 réactions:

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...