27 décembre 2015

Docteur Sleep, de Stephen King


Dans le dernier billet, je vous parlais de "Shining" de Stephen King. Tout de suite après, j'ai enchaîné sur sa suite...


Résumé :

Le petit Danny Torrance a grandi, mais son aventure dramatique à l'Overlook ne l'a pas débarrassé des fantômes qui hantent sa vie. Au fil des années, il apprend à gérer son don, ce "shining" qui lui empoisonne l'existence, et à l'utiliser pour donner la paix à ceux qui sont sur le point de mourir. Mais il y a quelque part une jeune fille née avec un don encore plus puissant que le sien, un shining si intense qu'il attire sur elle un grand danger. Seul Dan Torrance est en mesure de l'aider...


Mon avis :

La fin de "Shining" était tellement percutante que l'idée de poursuivre l'aventure auprès de Danny Torrance m'a séduite immédiatement. Je pensais qu'une fois l'Overlook détruit, les fantômes qui le hantaient laisseraient Danny tranquille et qu'il pourrait grandir avec le seul pouvoir de lire les pensées des autres (ce qui est déjà plutôt intéressant). Je pensais aussi que l'histoire de Doctor Sleep commencerait au moment où Danny est adulte. Et je me trompais dans les deux cas.

L'histoire de Docteur Sleep commence peu de temps après la fin de Shining. Les fantômes de Danny ne le laissent pas en paix, et à nouveau il faudra l'aide de Dick Hallorann pour lui apprendre à vivre avec eux. Puis on suit pendant un assez long moment la vie chaotique de Dan devenu adulte, sa difficulté à trouver une raison de vivre, ses erreurs. Jusqu'au moment où on le voit s'installer quelque part où il est bien et devenir le vrai Docteur Sleep. C'est une grande partie de l'histoire en fin de compte à laquelle on ne s'attend pas du tout à la lecture du résumé. Sur le moment, ça m'a paru un peu long ; mais en terminant le livre, on se rend compte que c'était indispensable, parce qu'au fond, l'histoire c'est aussi celle de la rédemption de Dan Torrance, et pour qu'il y ait rédemption, il faut d'abord qu'il y ait chute.

En parallèle, on découvre Abra, une petite fille née avec le shining, et auprès d'elle on est témoin de ce qu'on a manqué auprès de Danny : l'apparition des aptitudes psychiques, leur influence sur la vie de la petite fille et l'incompréhension de ses parents. L'enfant et sa famille sont touchants, ils n'ont pas tous les problèmes de la famille Torrance et font ce qu'ils peuvent pour protéger leur fille des effets de ses pouvoirs psychiques manifestes. Abra et Dan sont rapidement liés par une connexion psychique et en tant que lecteur qui suit ces deux personnages, nous attendons avec impatience le moment où ils se rencontreront.

Le troisième angle de cette histoire est nouveau pour les lecteurs de Shining : il s'agit de celui de la "secte" des True Knots, une groupe de voyageurs en caravanes qui parcourent le pays pour se nourrir de "steam" arrachée en torturant et assassinant des enfants qui possèdent le shining. Ces parties sont très bien écrites, mais pour nous lecteurs européens, il manque une certaine proximité : on sent que la façon dont les True Knots se déplacent et se présentent reflète une réalité culturelle américaine, qu'il doit y avoir de nombreux convois de caravanes comme celui qui est décrit et que, pour un lecteur américain, il y a un niveau de familiarité avec ce genre de personnes qui n'existe pas pour nous. Ceci dit Stephen King est doué pour les rendre particulièrement effrayant sans pour autant recourir à des descriptions glauques et sanglantes.

Lors du Book Club de Livraddict sur Shining, certains membres qui avaient lu Docteur Sleep ont affirmé qu'il n'avait pas grand-chose à voir avec Shining. Je ne suis pas du tout d'accord, personnellement. D'abord parce qu'il commence très peu de temps après la fin de Shining, s'inscrivant ainsi dans sa continuité, comme si le premier chapitre de Docteur Sleep est plutôt un post-script de Shining. Ensuite parce que Jack Torrance, le père de Dan et le deuxième héros de Shining, est aussi très présent dans ce roman : on a presque l'impression que la vie de Dan se résume à essayer tant bien que mal de se défaire de l'influence de son père, et au fur et à mesure de l'intrigue, on se rend compte qu'en réalité toute l'histoire de Docteur Sleep n'aurait pas eu lieu sans Jack. Wendy Torrance et Dick Hallorann jouent aussi un rôle mineur mais essentiel dans ce roman. C'est donc vraiment la continuité de Shining, avec plus d'aventures et de fantastique, un peu moins d'horreur, et surtout plus de maturité. Je ne lirais pas "Docteur Sleep" sans avoir lu "Shining" avant.

Globalement, j'ai trouvé cette histoire tout à fait prenante et une fois le début un peu lent et triste dépassé, j'ai été subjugué par les aventures qui découlent de l'interaction entre Dan et Abra. L'action s'accélère progressivement pour se terminer en une explosion finale à couper le souffle. C'est parfois difficile pour un auteur de reprendre les personnages qui l'ont rendu célèbre trente ans auparavant, mais à mon avis ce coup-ci c'est très réussi : il n'a pas réécrit un second Shining, il a exploré les prémices de son intrigue sous un nouvel angle.


Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre
- acheter ce livre sur Amazon 

0 réactions:

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...