30 novembre 2014

L'appel du coucou, de Robert Galbraith (J.K. Rowling)


Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu (enfin, terminé, n'est-ce pas Thalia ? ;) un roman en lecture commune. Cette fois-ci j'ai rejoint une petite équipe de lectrices pour découvrir un nouveau roman à succès sélectionné pour le Prix Livraddict !


Résumé :

Quand la célèbre mannequin Lula Landry tombe par la fenêtre de son appartement de Londres, la police conclut rapidement au suicide. La belle était un peu déséquilibrée, et le témoignage de la voisine qui croit avoir entendu des bruits de voix juste avant sa mort n'est visiblement pas fiable car on n'a retrouvé personne dans l'appartement. Le seul à ne pas croire au suicide est le frère de Lula, John, qui engage le détective privé Cormoran Strike pour mener à nouveau l'enquête. Cormoran n'y croit pas mais il est criblé de dettes et a besoin de clients... Au long de son enquête minutieuse, le doute s'installe : et si Lula avait été assassinée ?


Mon avis :

Je suis une grande fan de J.K. Rowling : elle a un talent indéniable pour construire une intrigue élaborée à partir de petits mystères qui se chevauchent jusqu'à ce que toutes les réponses tombent en place comme par miracle, elle sait construire des personnages réalistes mais complexes, et son style est clair et naturel sans pour autant tomber dans le barbant.  Exactement le type de talents qu'il faut pour écrire un très bon roman policier.

J'avais donc décidé depuis longtemps de lire "L'appel du coucou" qu'elle a publié sous un pseudonyme pour éviter que le succès du livre ne soit influencé par sa renommée, ce qui évidemment n'a marché qu'un temps. Et comme le roman a eu beaucoup de succès à sa sortie en français, il a été sélectionné pour le Prix Livraddict, ce qui m'a ainsi donné l'occasion de le lire enfin.

Je dois avouer qu'au début, je me suis un peu demandée ce qui lui valait autant de succès. Le style est efficace et agréable sans être remarquable, juste comme il faut pour un polar. Mais l'intrigue commence sur une histoire qui sent bon les clichés : la top-model magnifique harcelée par son bad boy de petit ami et par les paparazzi qui se suicide, le détective privé fauché et tourmenté, sa jolie secrétaire excitée par son nouveau boulot, le frère de la suicidée qui ne croit pas au suicide... Et puis le début de l'enquête que j'ai trouvé très long et très bizarre car il manquait tout simplement de mystère. Pendant un tiers du livre, tout, absolument tout laisse croire que la "victime" s'est suicidée. Le détective enquête par acquis de conscience et parce qu'il a besoin d'argent, mais il n'y croit pas, et à vrai dire moi non plus. La seule chose qui peut laisser penser qu'il y a quelque chose d'autre derrière les apparences, c'est le fait qu'on ne publie pas un livre sur une enquête qui ne sert à rien. C'est un peu maigre pour le lecteur ; il aurait fallu qu'il y ait au moins un élément de mystère, un détail qui ne colle pas avec la thèse du suicide, pour que j'aie vraiment envie de continuer. 

Heureusement, le début se laisse lire et à défaut d'une véritable intrigue, il y a le développement des personnages pour appâter le lecteur. Car s'ils se présentent à priori comme de bons gros clichés connus, plus l'histoire avance et plus ils déjouent nos attentes. L'histoire d'amour interdite entre le détective et sa secrétaire, si prévisible, n'aura pas lieu car, de façon très réaliste, tous deux instaurent petit à petit un équilibre et un respect dénué d'attraction physique. La victime a une personnalité bien plus subtile que le laisse deviner son statut de jolie fille gâtée. Même le petit ami se montrera plus sincère que ce à quoi on peut s'attendre. Pour chaque personnage, y-compris les plus secondaires, l'auteur reproduit le même procédé : elle nous décrit a priori un rôle très classique et transparent, puis elle nous dévoile des aspects bien plus subtiles qui viennent contredire les apparences. 

Malgré le début un peu décevant, à partir de la moitié du livre, j'étais happée par l'histoire. Comme je m'y attendais, l'auteur a su construire une intrigue complexe et imprévisible ; j'avais envisagé l'identité du coupable puis l'avais rejetée comme improbable et elle m'a beaucoup surprise. C'est un vrai "whodunnit", les indices s'accumulent et le lecteur pourrait, en théorie, deviner le coupable avant qu'il soit dévoilé, mais c'est bien entendu extrêmement difficile et c'est bien là le plaisir. Le rythme est mesuré et le lecteur arrive à la dernière page sans avoir vu le reste défiler. C'est le genre de roman sur lequel on passe une nuit blanche, j'en ai fait l'expérience.

Bref, je recommande chaudement ce roman qui est au final un très bon polar, malgré son début laborieux. "L'appel du coucou" n'est que le premier tome d'une série mettant en scène le détective Cormoran Strike, et je compte bien me procurer et lire un jour le tome suivant, "Le ver à soie", sorti en juin dernier.


Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre 
- les avis de mes co-lectrices : Barbouille, La Blonde Framboise, Malex
- acheter ce livre sur Amazon




7 réactions:

Agathe Lou Lp

C'est vrai que le début est long ! Même le milieu aussi par moment, mais heureusement l'histoire est très bien écrite et les personnages bien développés !
Un bon roman dont j'ai hâte de lire la suite :)

barbouille

Assez d'accord avec ton avis, même si je m'attendais à ce que le livre démarre lentement, j.k Rowling aimant detailler les personnages et les lieux. Donc je me suis tranquillement laissée absorber par son univers. J'ai vraiment apprécié le style vieux polar qui nous met au centre de l'enquête. Un bon polar, qui pousse à la réflexion.

Nathalie

Je ne sais pas si je me suis mal exprimée, mon problème n'est pas la lenteur du début, c'est le fait que le début manque d'enjeu... Si dès les premières pages il y avait eu un mystère, un meurtre à régler, et qu'ensuite l'auteur avait pris son temps pour créer une atmosphère et développer ses personnages, ça aurait été parfait. Mais un livre policier où il n'y a pas de meurtre jusqu'au tiers du livre, c'est un peu bizarre... Je crois que je suis la seule à qui ça pose un problème :D

Malex

Je comprends mieux ton point de vue sur le début du livre avec tes explications :) En fait moi cela ne m'a pas vraiment dérangé parce que je suis partie du principe que si J. K. Rowling en fait un bouquin c'est qu'il doit bien y avoir un meurtre ! Du coup je me suis plutôt demandé quand et comment Strike allait le comprendre, ça m'occupait pendant le premier tiers du livre qui n'est pas palpitant.
Au final on est d'accord que c'est un bon polar :)

Vert

Faut que je le rattrape un de ces 4 celui-là... je vais attendre que plus personne n'ait envie de le lire en bibliothèque xD

Thalia

Très belle chronique ma grande Nath' (je peux enfin lire ton avis :p). J'ai hâte aussi de voir ce que donnera Le Ver à Soie, j'imagine que l'enquête se passera différemment ... sauf si elle décide de faire comme je ne sais plus quelle série : rouvrir des enquêtes pour enquêter et trouver les coupables :)

T'inquiète pour GoT, on en viendra à bout, qu'importe le temps que ça prend :)

dasola

Bonjour, je n'ai jamais lu les "Harry Potter" mais dans Une place à vendre et puis maintenant dans "L'appel du coucou", j'ai constaté que Mme Rowling n'avait pas beaucoup de tendresse pour le genre humain. Sinon, Strike et Robin forment un duo très sympathiques. Je lirais certainement un jour Le ver à soie. Bonne après-midi

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...