17 septembre 2014

War Stories : New Military Science-Fiction


Je suis une lectrice éclectique, et je le prouve : entre deux tomes de bit-lit, je vous présente de la science-fiction militaire ! 


Résumé :

Ce recueil contient 24 nouvelles de science-fiction militaire. Publié en 2014 suite à une campagne de financement organisée sur Kickstarter, il rassemble des textes récents d'auteurs confirmés et explore les aspects moraux et sociaux les plus importants de la guerre en les plaçant dans un contexte de science-fiction.


Mon avis :

J'ai découvert ce livre un peu par hasard, suite à une recommandation : j'avais commenté l'article de The SF Reader où il faisait la liste des lectures de science-fiction qui l'ont marqué. Il mentionnait le genre "SF-mil" et, en poursuivant la conversation sur twitter, m'a appris qu'il s'agissait de science-fiction militaire et m'a recommandé ce recueil pour la découvrir. Je l'ai acheté directement et lu peu après, et je ne le regrette pas du tout.

Qu'est-ce que c'est donc que cette science-fiction militaire ? Comme le dit si bien The SF Reader, il s'agit d'un "genre pas nécessairement "militariste", mais qui se rattache toujours à la guerre en premier lieu, et la relation des hommes avec celle-ci."  Ce que j'aime dans la science-fiction, c'est que sous le couvert de décors futuristes permettant des situations encore impossibles à l'heure actuelle, c'est un genre qui a surtout pour but d'explorer des questions éthiques, psychologiques ou morales difficiles. Et quel contexte est plus rempli de questions éthiques, psychologiques ou morales difficiles que le contexte de la guerre ?

Les 24 nouvelles de ce recueil vont quasiment toutes dans ce sens-là : explorer différents aspects de la façon dont nous faisons et vivons la guerre, ainsi que la façon dont nous envisageons la guerre du futur, les "frappes chirugicales", la "guerre des drones" et toutes ces technologies qui nous promettent des "guerres propres", sans victimes innocentes. Le talent commun des auteurs de SF publiés dans ce recueil est de nous propulser dans cet avenir pour nous prouver que les choses ne sont pas si faciles, quels que soient les progrès techniques que nous ferons. On y retrouve au passage une proportion relativement importante d'auteurs ou de personnages féminins (pour ce genre très masculin d'ordinaire) car l'appel à texte annonçait les rechercher en particulier.

Le recueil est divisé en plusieurs parties :
- Wartime Systems parle de la guerre que l'on mène sans aller au front : on y parle d'intelligence artificielle, de drones télécommandés et autres choses de ce genre ;
- Combat parle, comme son nom l'indique, de situations de combat avec des histoires souvent pleines d'action et parfois très futuristes ;
- Armored Force raconte les histoires de soldats dans des armures de combat sophistiquées ;
- Aftermath explore les situations d'après-combat, les traumatismes et les vengeances.

Je dois dire que la plupart de ces histoires sont très, très réussies. Elles prennent à la gorge, obligent à se poser des questions, restent en tête. J'ai fini ce recueil il y a déjà plusieurs semaines et j'ai encore le souvenir très vivace de certaines histoires. Certaines sont très futuristes ou bourrées d'action, d'autres ressemblent tellement aux situations de guerre actuelles (en Afghanistan, Syrie, Iraq) que l'on se sent immédiatement interpellé. Le recueil dans son ensemble a un point de vue essentiellement américain, ce qui est logique vu la langue dans lequel il est écrit et son origine, mais de façon plus surprenante, il semble surtout avoir un point de vue essentiellement pacifiste : ce n'est pas parce qu'on parle de guerre et que, souvent, on adopte le point de vue de soldats que la guerre est présentée comme un mal nécessaire ou juste. Au contraire, on explore ici l'ambiguité, l'hypocrisie, les traumatismes qui en découlent. 

Ce recueil n'a pas (encore ?) été publié en français, il faut donc le lire en anglais, mais autant vous prévenir : ce n'est pas toujours simple. Il y a pas mal de jargon militaire, bien entendu, et une bonne part d'argot dans certaines histoires. En plus, vu la longueur des textes, il faut parfois saisir le contexte en quelques mots ou quelques allusions, au risque de ne rien comprendre au monde futuriste auquel on a affaire. A réserver aux lecteurs maitrisant bien l'anglais, donc.

Pour vous donner une petite idée du contenu de chaque histoire, j'ai pris quelques notes en cours de lecture concernant chacune des nouvelles. C'est un peu long, mais au cas où ça vous intéresse :

- "Graves", de Joe Haldeman : l'aventure de deux médecins qui s'occupent des corps de soldats au combat. Un peu gore, bien raconté, suspense et action, joli mystère mais pas vraiment d'aspect science-fiction.
 

Part 1: Systems
 
- "In the loop", de Ken Liu : une belle réflexion sur la question des drones, de l'automatisation de la guerre et de la responsabilité qui en découle. Narration un peu facile et un poil répétitive mais sympa.

- "Ghost Girl", de
Rich Larson : une des rares histoire dont la perspective ne soit pas américaine, puis qu'ici on de trouve en Afrique. Pas vraiment la guerre non plus, c'est l'histoire d'une petite fille albinos protégée par un garde du corps très spécial. Une fin quasi positive.

- "The radio", de
Susan Jane Bigelow : l'histoire d'une sorte de robocop version soldat abandonnée par son armée. Intéressante parce qu'on a le point de vue de la "machine" qui aurait autrement été tout à fait répugnante. Questionnement sur la limite entre homme et robot.

- "Contractual obligation" de
James Cambias : un mercenaire du futur chargé de remplir une mission difficile avec une équipe de robots. Un texte où l'on découvre ce que l'homme devient quand il n'est plus dirigé que par la logique pure. Beaucoup de suspense sur un fond de Space opera.

- "The Wasp Keepers" de
Mark Jacobsen : un texte sur un pays pacifié de force à l'aide de minidrones surveillant continuellement et tuant les rebelles. Réflexion sur la liberté très actuelle avec un questionnement direct des actions US au Moyen-Orient. Touchant et pessimiste.

- "Non-Standard Déviation" de
Richard Dansky : un texte sur un simulateur pour entraîner les soldats dont l'intelligence artificielle refuse de faire la guerre. Amusant et original mais réflexion moins profonde que dans d'autres textes.

Part 2: Combat
 
- "All you need" de
Mike Sizemore : l'histoire d'une tueuse et de son fusil intelligent, minimaliste mais pas assez d'informations contextuelles pour vraiment l'apprécier.

- "The Valkyrie" de Maurice Broaddus : l'attaque d'un groupe de soldats dans le cadre d'un conflit mondial entre croyants et non-croyants. Surprenant de se trouver du côté des croyants qui tuent pour leur église.

- "One Million Lira" de Thoraiya Dyer : dans un monde où les riches vivent dans des villes volantes, l'une d'entre elles s'écrase sur la terre et une sniper est chargée d'empêcher les rebelles de s'en emparer. Prenant et pessimiste, le genre d'histoire où il n'y a pas de "bons" et de "méchants".

- "Invincible" de Jay Posey : des soldats d'élite ont la possibilité d'être ressuscités à chaque fois qu'ils sont tués, un avantage difficile à vivre au quotidien.

- "Light and Shadow" de Linda Nagata : à une époque où les soldats sont censés porter un chapeau qui régule leurs émotions, l'un d'entre eux refuse de le faire en-dehors des situations de combat. Une de mes histoires préférées, avec beaucoup d'action et d'émotion.

Part 3: Armored Force

- "Warhosts" de Yoon Ha Lee : une histoire très ésotérique de guerre intergalactique que j'avoue n'avoir pas bien comprise.

- "Suits" de James Sutter : l'histoire d'un technicien d'un genre très particulier, chargé de s'occuper de tenues de combat façon "Goldorak". Un récit très nuancé qui brise la dichotomie entre soldats et "outils".

- "Mission. Suit. Self." de Jake Kerr : un soldat dans une autre armure sophistiquée qui devra risquer sa vie et enfreindre sa mission pour suivre ce que lui dicte la pitié. Enfin un récit positif où un soldat se comporte avant tout en humain.

- "In Loco" de Carlos Orsi : un convoi humanitaire est attaqué en Scandinavie plongée dans l'anarchie, et le seul soldat humain qui s'y trouve doit choisir son avenir. Un décor de neige assez original, pas mal d'action.

Part 4: Aftermath

- "War Dog" de Mike Barretta : un monde qui pourchasse les créatures génétiquement modifiées créées pour une guerre passée, une histoire qui parle indirectement de racisme et d'anciens soldats abandonnés à leur sort, mais aussi d'amour et de dévouement.

- "Coming Home" de Janine Spendlove : une histoire de stress post-traumatique décrit avec beaucoup de tact et qui se termine sur une touche d'espoir.

- "Where We Would End a War" de F. Brett Cox : une autre histoire de stress post-traumatique et de difficulté à revenir à la vie civile après avoir combattu pour son pays, où les anciens soldats trouvent une solution très particulière à leur malaise.

- "Black Butterfly" de T.C McCarthy : une histoire plutôt complexe de super-soldat retourné à la vie civile après avoir perdu la guerre et qui va découvrir l'ampleur des crimes commis. Plusieurs thèmes graves comme la vie sur terre occupée par l'ennemi, le génocide comme tactique de guerre, la vengeance du gagnant envers le perdant, les modifications physiques des soldats, etc.

- "Always the Stars and the Void Between" de Nerine Dorman : une autre histoire sur la difficulté de revenir à la vie civile après avoir été soldat, mais où l'héroïne fera un choix différent. On y comprend mieux l'intoxication d'une vie d'action, au risque de perdre sa vie, physiquement et métaphoriquement.

- "Enemy States" de Karin Lowachee : l'histoire d'une femme amoureuse d'un soldat. Très romantique, voire poétique, beaucoup trop pour moi, c'est la seule que je n'aie pas terminée même si je suis sûre qu'elle pourra en toucher d'autres.

- "War 3.01" de Keith Brooke : une guerre éclair du point de vue de civils ultra-connectés qui apprennent être conquis avant même de se rendre compte que la guerre avait commencé. Une question originale : peut-on gagner la guerre simplement en trompant la population ennemie ?
Voici donc un recueil vraiment très intéressant qui m'a fait découvrir la science-fiction militaire et qui m'a profondément marquée. Je le conseille vivement aux amateurs du genre, ce sont des nouvelles de qualité. 


Pour en savoir plus :

3 réactions:

Lyra Sullyvan

Dans le Bordage que je viens de finir (Dernières nouvelles de la Terre...) y a plusieurs nouvelles dans ce genre. Notamment un truc où genre la Terre est pas mal inondée et les américains jouent leur vie pour gagner par l'eau le continent Européen parce que l'Amerique est dans un sale état, sans savoir qu'ils sont fusillés à vue quand ils arrivent sur les plages françaises. Ça parle d'un des fusilleurs qui est obligé de rester à ce poste pour ne pas être exilé vu qu'il est fils d'immigrés. C'est un point de vue super intéressant. J'aime bien ce genre de nouvelle. Du coup celui dont tu parles me tente bien.

Les pipelettes en parlent...

Ca m'a l'air très intéressant ! à espérer qu'il finisse par sortir chez nous, car je ne me sens pas de le lire en vo ^^

thalia

Un titre qui pourrait être sympa (j'aime aussi la SF même si je n'en lis pas tant que ça dans le fond, un grand tord). Mais le thème de la guerre me fait toujours peur, pas peur de chez peur, mais tout ce qu'il y a autour et qui prend vraiment aux tripes tellement c'est affreux ce qui est vécu et ressenti; et les nouvelles ont l'air d'en avoir des choses à dire de ce côté-là. Si je dois le lire un jour, ça sera en français ;;; ou alors quand je serai devenue une bête en anglais ... c'est pas demain la veille :p

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...