16 septembre 2014

Alpha & Omega : L'origine, de Patricia Briggs


J'ai un peu de retard dans mes chroniques alors attendez-vous à une (petite) avalanche dans les jours qui viennent. Et on commence par retourner dans le monde de Mercy Thompson pour découvrir le premier tome d'une série parallèle...


Résumé :

Anna est une louve-garou depuis relativement peu de temps. Martyrisée par sa meute, constamment terrorisée, sa vie est un vrai calvaire. Jusqu'au jour où elle trouve le courage d'appeler Bran, le Marrok, pour lui signaler qu'un jeune homme disparu avait été prisonnier de son Alpha. Bran envoie Charles, son fils et exécuteur, pour enquêter. Et à leur grande surprise à tous les deux, Charles apprend à Anna qu'elle n'est pas une louve ordinaire : c'est une Oméga, un type de loup très rare capable de calmer l’agressivité des autres loups. 


Mon avis :

Vous vous rappelez peut-être qu'au début de l'été, j'avais repris la lecture de la série de bit-lit de Patricia Briggs, les aventures de Mercy Thompson. Or on m'a prévenue que le tome 7 de Mercy Thompson faisait allusion à certains événements qui se déroulent dans une autre série du même auteur, "Alpha & Omega". On m'a prévenue qu'Alpha & Omega était plus romantique que la série de Mercy Thompson, mais la curiosité l'a emporté : je voulais tout savoir du monde de Mercy. Mais ce n'était pas si facile : après le premier tome de cette série, l'auteure est revenue en arrière dans l'intrigue pour y ajouter une préquelle qui, paraît-il, clarifie beaucoup les choses. J'ai donc choisi de commencer ma lecture non pas par le tome 1, le premier livre publié, mais par la préquelle. 

Je pense que j'ai bien fait, et je vous le dis en connaissance de cause puisqu'au moment où j'écris cette chronique j'ai déjà lu les trois épisodes d'Alpha & Omega. Je ne vois pas trop comment on peut s'immerger dans le premier tome sans avoir les informations qui sont fournies dans cette préquelle, notamment tout ce qui concerne le statut d'un loup Omega. Ici, comme Anna a été volontairement laissée dans le noir sur ses capacités par sa meute, Charles doit tout lui expliquer - et nous l'expliquer à nous, par la même occasion. Ce préquelle permet aussi de faire la connaissance d'Anna et de comprendre les sévices auxquels elle a dû faire face pendant trois ans ; ça permettra de mieux comprendre son manque de confiance en elle dans les tomes suivants.

Dans ce récit assez court, il y a une partie romantique entre Charles et Anna ; ce n'est pas le genre de choses qui m'attirent particulièrement mais elle est logique et elle a l'avantage de donner un coeur à ce grand Indien tueur qui fait peur même à Mercy. Par contre, l'aspect que j'ai apprécié c'est la façon qu'a l'auteure d'utiliser le statut d'Omega pour contre-balancer un peu l'importance de la dominance chez les loups. Tout au long des tomes de Mercy Thompson, on ne parle que des luttes de dominance de la meute et tous les héros (Adam, Samuel, Charles) sont des loups ultra-dominants. Il semble pourtant qu'au fil des romans, l'auteure se soit rendue compte qu'elle ne pouvait pas encenser uniquement cette qualité. Par-ci et par-là (notamment via Peter, un des loups d'Adam), elle a déjà donné des indices montrant qu'un loup plus faible est en fait tout aussi utile et important dans la meute qu'un Alpha : il concentre le désir de protection des autres loups, il est loyal à la meute puisqu'il n'a pas besoin de dominer, et il peut tout aussi bien faire preuve de courage lors des moments difficiles. Mais là, l'auteur va un pas plus loin en créant une nouvelle catégorie de loups particulièrement rares et précieux : les Omega, qui ne sont ni dominant ni dominés et surtout qui arrivent à calmer les instincts de dominance des autres loups pour donner la paix à la meute. Anna est une femme qui a l'air faible et se croit entièrement dominée mais qui va en fait révéler qu'elle a du caractère et qu'elle peut être bien plus utile qu'un loup dominant. Ca ressemble un peu plus à ce qu'il se passe dans un peuple civilisé et j'aime bien cet aspect. 

En ce qui concerne les points négatifs, la chose qui m'a le plus dérangée c'est la traduction. J'ai lu les Mercy Thompson en anglais et je ne peux donc pas comparer, mais le texte français de ce roman-ci est une des pires traductions que j'aie lues. Il y a notamment toute une série de problèmes avec les adjectifs possessifs et les pronoms qui font perdre tout leur sens à une phrase, du genre "il prit ses vêtements" où l'on ne peut pas deviner qui est le "il" et à qui appartiennent les vêtements. Je n'ai pas noté d'exemples dans ce tome-ci mais je pense en avoir noté dans les tomes suivants (parce que ça ne s'arrange pas au fil des tomes), mais pour le moment croyez-moi sur parole : j'ai trouvé la version anglaise beaucoup plus claire et agréable à lire que la version française. 

Sinon je dois avouer qu'en terminant cette préquelle, Mercy me manquait déjà ; Anna ne fait pas le poids face à sa personnalité attachante et son fort caractère. Mais Patricia Briggs sait équilibrer un peu de romantisme avec beaucoup d'action et c'est comme ça qu'elle continue à me conquérir. Une histoire sympathique, donc, pour un moment de détente entre quelques autres lectures plus exigeantes mentalement ou sentimentalement. Et les chroniques des autres tomes suivront bientôt sur ce blog !


Pour en savoir plus : 
- la fiche Bibliomania du livre
- les avis des copines : Iluze, Galleane et Mycoton qui ont aimé, Thalia qui a adoré le couple Anna-Charles, et Frankie qui a trouvé ce tome trop court et trop rapide.
- acheter ce livre sur Amazon

4 réactions:

Frankie

Pas besoin d'en rajouter puisque tu sais ce que j'en ai pensé :) mais je suis comme toi, je trouve indispensable de commencer par ce tome 0 sinon on n'assiste pas à la rencontre Anna-Charles. Malgré mes réserves sur ce court tome, j'avais bien apprécié cette histoire d'Omega.

Mypianocanta

J'espère ne pas dire de bêtises mais je crois que le "préquel" a été publié en même temps que le tome 1 "en ouverture" de livre si je puis dire. Et c'est en français qu'il n'est intervenu qu'après…

Sinon, j'adore autant cette série que celle de Mercy, justement parce que je trouve Anna très attachante dans sa pseudo-fragilité. Elle a un côté finalement plus humain.
J'aime beaucoup ce que tu dis sur l'équilibre dans la meute.

(et les problèmes de traduction ne m'ont pas choqué mais je ne les ai lus qu'en français ; alors sans doute que mon cerveau corrigeait automatiquement ;) )

Nathalie

Tu dois avoir raison pour le préquel, j'ai vu des commentaires de lecteurs en français qui se plaignaient qu'il n'ait pas été publié en même temps que le tome 1 comme ce fut le cas en anglais. Quelle drôle d'idée, pourquoi ne pas avoir fait un seul tome alors ?

thalia

De mon côté, j'ai découvert ce tome 0 après avoir lu les deux premiers tomes (il me semble) et ça ne m'a pas dérangée du tout, cela m'a au contraire charmée d'autant plus sur leur belle relation. (ouais, je sais ... je suis pas normale parfois :p)

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...