8 août 2014

Harry Potter et la Chambre des Secrets, de J. K. Rowling


Pour le challenge de George, j'avais promis de relire un tome d'Harry Potter par mois, et dès le deuxième tome je suis en retard !  Vite vite, qu'en ai-je pensé ?


Résumé :

Après sa première année à Poudlard, les vacances d'Harry Potter sont un vrai calvaire : les Dudley sont encore plus désagréables qu'avant, et il reçoit une visite inattendue qui se termine en catastrophe. Heureusement qu'il peut compter sur ses amis, et il va en avoir bien besoin, car pour sa deuxième année d'école, la vie de plusieurs de ses camarades sera entre ses mains !


Mon avis :

Revoici donc ce cher Harry, peu de temps après sa première aventure à l'école des sorciers. Je ne me rappelle absolument pas quelles ont été mes impressions la première fois que j'ai lu ce roman, mais j'imagine que j'étais plutôt concentrée sur l'évolution de l'intrigue. Le suspense et l'aventure sont suffisants que pour tenir en haleine n'importe quel lecteur, petit ou grand. Mais cette relecture m'a permis de me concentrer sur d'autres aspects.

D'abord, le roman est encore un peu enfantin comme le premier, mais Harry gagne déjà en maturité. Les enjeux cette fois-ci sont plus importants : des élèves sont véritablement en danger, les adultes qui comptent font défection, et Harry risque plusieurs fois sa vie. On découvre d'ailleurs toute l'étendue de son courage et de celui de Ron ; ils ne passent pas leur temps à chercher les ennuis mais n'hésitent pas à faire face à leurs peurs et à risquer leur vie pour sauver celle d'autres personnes. L'épisode dans la forêt, brrrr... Moi je n'aurais pas pu !

Un des personnages centraux de ce tome est Gilderoy Lockhart, et il est, il faut bien l'avouer, étrangement caricatural. Le lecteur adulte se rend vite compte du type de personnalité poussée à l'extrême dont il s'agit, et à partir de là anticipe facilement ses réactions.  Ca m'étonne beaucoup mais l'auteure a dit que c'était le seul personnage basé sur une (seule) personne réelle, qui était encore pire que Lockhart. Je suis aussi plutôt déçue par les réactions d'Hermione : elle me paraît trop intelligente que pour que le charme du professeur l'aveugle à ce point ! Et le fait que plusieurs personnages féminins tombent dans le même piège tourne presque aux préjugés sexistes... Mais je pense qu'en plus des effets comiques qu'il permet, ce personnage est aussi là pour éduquer les jeunes lecteurs : il ne faut pas faire toujours confiance aux adultes, même en position d'autorité !  Et vouloir paraître à tout prix est plutôt ridicule qu'autre chose...

En-dehors de ça, je suis toujours aussi choquée par la cruauté des Dursleys envers Harry. Il se fait enfermer, il est mal nourri... De la vraie cruauté que même la justice muggle ne devrait pas laisser passer. Mais que fait Dumbledore ?  De plus il reste, ici comme dans le tome 1, quelques petits détails inexpliqués. J'ai par exemple du mal à croire que les professeurs d'Hogwarts et les autres sorciers adultes impliqués n'aient pas au moins deviné la nature du "monstre". Par moments, Poudlard a l'air d'être gérée pas trop sérieusement : certains professeurs sont franchement ridicules, d'autres totalement injustes, les sabotages les plus évidents aux quidditch ne sont même pas remarqués, et le coup des examens annulés, hum... Mais il y a quelques chose d'agréable dans le côté "bohème" du château, je dois bien l'avouer.

Voilà pour les remarques concernant le tome 2. Je me suis directement mise au tome 3 pour rattraper mon retard de challenge, et par conséquent, rendez-vous très bientôt pour la prochaine chronique !


Pour en savoir plus :
- l'avis d'Olya, un peu plus négatif car c'est le tome qu'elle aime le moins



3 réactions:

thalia

Hi hi hi toi, tu devrais t'inscrire sur Pottermore :p Avec les textes inédits que l'on trouve dans les différents moments, on en apprend plus sur la Chambre des secrets et son monstre (et l'histoire des toilettes sorciers en passant), sans oublier l'histoire de Lockhart. (Et sur d'autres choses bien évidemment mais je fais le lien avec un ou deux trucs que tu abordes).

Hermione est intelligente mais elle reste quand même une fille et une ado, pour moi il me fait penser à l'effet Brad Pitt ou n'importe quel autre acteur que les filles ne peuvent s'empêcher de faire hiiiiiiiiiiii ou baver dessus alors qu'elles ne les connaissent pas ou même des "chanteurs". :)

Ah oui, les Dursleys; Dumbledore donne une petite explication sur ce point de vue là dans le tome 5 ... tu vas encore pouvoir t'indigner dessus quelques tomes ;)

Bonne continuation de la saga. Tu es déjà dans le 3ème alors? :)

Gaby

C'est celui que j'aime le moins des 7 !

Sita

Comme le dit Thalia, je trouve qu'au contraire Lockart permet d'aborder le problème d'aveuglement envers les héros de notre adolescence, et Hermione illustre parfaitement le fait que l'intelligence et la perspicacité n'empêche pas forcément l'admiration crédule ! Je regrette que seules les filles soient touchées par le phénomène, ceci dit, ça augmente la croyance adolescente = fan écervelée...

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...