26 août 2014

Brève histoire du monde, par E.H. Gombrich


Aujourd'hui, je vous parle d'un livre un peu particulier : ce n'est pas un roman, c'est un livre d'histoire pour enfants. Je suis tombée dessus par hasard à la librairie il y a quelques mois et j'ai été immédiatement séduite par le style très particulier de l'auteur, c'est pourquoi je vous en parle !


Résumé :

Il était une fois... un groupe de singes qui se mit à utiliser des outils et à conquérir le monde. Et un historien de l'art qui décide de raconter l'histoire du monde de façon à ce que chaque enfant puisse la comprendre et s'y intéresser.


Mon avis :

Pour une fois, commençons par l'histoire de ce livre, parce que je la trouve particulièrement savoureuse... Un jour de 1935, à Vienne, le jeune Ernst Gombrich vient de terminer son doctorat en histoire de l'art et peine à trouver du travail. Un ami éditeur lui propose de traduire en allemand un livre d'histoire pour enfants en anglais. Ernst s'y connaît un peu en vulgarisation pour les enfants : il s'était récemment amusé à expliquer le contenu de sa thèse à une petite fille avec qui il correspondait. Mais le livre à traduire ne lui plut pas du tout, au point qu'il répondit à l'éditeur : "Il n'est pas question que je traduise ça, c'est trop mauvais ! Même moi je pourrais faire mieux !".  Son ami le prit au mot et lui donna six semaines pour rédiger une histoire de l'humanité destinée aux enfants pour remplacer l'ouvrage à traduire.

Alors Ernst se mit au travail. Il commença par diviser l'histoire en quarante chapitre, puis organisa ses journées. Le matin, il fouillait la bibliothèque familiale à la recherche d'informations sur le chapitre du jour. L'après-midi, il se rendait à la bibliothèque publique pour y trouver d'autres informations et des textes, citations ou détails qui pourraient enrichir son récit. Et le soir, il rédigeait le chapitre. Chaque dimanche, il partait se promener avec sa jeune épouse et lui lisait les chapitres de la semaine.

Le livre fut prêt à temps et eut beaucoup de succès à sa publication, au point d'être traduit en cinq langues. Mais la montée du nazisme oblige Ernst à émigrer en Angleterre, et son livre finit par être interdit par les nazis car il était jugé "trop pacifiste". Encouragé par le succès de son premier livre, Ernst en écrivit un deuxième, une "Histoire de l'art" destinée aux adolescents qui connut un immense succès et est encore considéré comme l'un des meilleurs livres de vulgarisation de l'histoire de l'art. Après la guerre, la "Brève histoire du monde" est progressivement rééditée et traduite dans de nouvelles langues. Sauf une : l'anglais. Car Ernst, qui a pris la nationalité britannique, maîtrise parfaitement cette langue et a bien l'intention de traduire l'ouvrage lui-même. Il ne s'y met que fort tard et mourra avant d'avoir pu terminer la traduction ; mais il a le temps de corriger certaines erreurs, de revenir sur certaines de ses opinions et d'ajouter un chapitre sur l'histoire du XXème siècle. 

Bon, tout ça est très intéressant, mais le contenu, alors ?  Les lecteurs assidûs de ce blog savent que je suis très difficile quand il s'agit de livres jeunesse ; j'ai besoin de leur trouver un intérêt d'adulte. Eh bien cette petite histoire du monde m'a apporté tout ce que je recherchais. La narration n'est pas exagérément enfantine ou simplifiée (enfin, pas plus simplifiée que ce qui est nécessaire pour narrer l'histoire du monde en 284 pages...) mais prend le temps d'expliquer les concepts, idées, faits et liens qui ne sont pas évidents pour toute personne ne connaissant rien en histoire. Et ça, c'est extraordinaire, même pour l'adulte relativement bien informée que je suis !  Ce livre se lit comme un roman, sans la moindre difficulté et même avec beaucoup de plaisir. Il n'est pas euro-centré comme l'a été mon éducation mais explore toutes les périodes et toutes les régions du monde, de façon à remplir de gros trous dans mes connaissances (je n'avais aucune idée de l'histoire de la Chine, par exemple). Et surtout, il remet tout ceci en perspective : tout à coup, les histoires des différents pays du monde s'imbriquent les unes dans les autres pour ne former qu'une évolution logique et globale, pleine d'anecdotes qui permettent de s'en souvenir sans efforts. C'est magique !

J'ai lu ce livre dans sa version anglaise et j'espère que la traduction en français est à la hauteur, car le style est amusant et familier, sans perdre son sérieux quand c'est nécessaire. Globalement, cette 'Brève histoire du monde" respire le pacifisme (à ce niveau-là les nazis n'avaient pas tort), le respect entre les peuples et l'amour de l'Homme. Ce sont les valeurs d'humanisme que l'auteur a voulu faire passer aux enfants qui liraient son livre, et ça ne fera pas de mal aux adultes non plus !


Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre
- acheter ce livre sur Amazon (en français)


4 réactions:

Simone

Chouette chouette ! J'ai acheté il y a quelques années l'Histoire de l'art et j'avais beaucoup aimé son style, je ne savais pas qu'il avait rédigé une histoire du monde. Un bouquin de plus dans mon panier...

Nathalie

Tu me donnes envie de lire son livre d'histoire du l'art, du coup ! :)

Praline Pralineries

Gombrich est effectivement très bon en vulgarisation bien pensée ! Son Histoire de l'art est géniale et reste une référence. Quant à cette histoire du monde, elle donne envie d'aller creuser plus loin, ce qui est une belle victoire pour un ouvrage de vulgarisation.

Nathalie

Entièrement d'accord. Je ne pensais pas qu'il était "relativement" connu !

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...