20 septembre 2012

Dune, de Frank Herbert


Dune, je suis sûre que vous en avez déjà entendu parler. Mais il y a beaucoup de chances pour que vous ne l'ayez pas lu. Alors, ce monument de la science-fiction est-il abordable ? 


Résumé :

Le duc Leto Atréide est appelé par l'Empereur de l'univers à remplacer son ennemi, le duc Vladimir Harkonnen, comme gouverneur de la planète Arrakis, surnommée Dune. Cette planète extrêmement aride est un enfer où la population survit en économisant la moindre goutte d'eau et en fuyant les gigantesques vers des sables, mais c'est aussi le seul endroit dans tout l'univers où l'on puisse récolter l'Epice, une ressource rare sans laquelle les voyages interplanétaires sont impossibles. Le gouverneur de Dune a donc la tâche cruciale de récolter l'Epice au nom de l'Empereur. Au moment où le duc Léto Atréide s'installe avec sa famille et son entourage sur Dune, il sait qu'il s'agit d'un piège et que sa vie est en danger. Ce qu'il ignore, c'est que son fils Paul a des pouvoirs uniques qui lui promettent une grande destinée...


Mon avis :

Cette chronique va être compliquée, autant vous prévenir tout de suite. Le résumé, déjà, était loin d'être simple à rédiger sans en faire dix pages. L'histoire est complexe, on en découvre les tenants et les aboutissants progressivement.  J'ai terminé ce roman il y a plusieurs semaines déjà, dans la foulée d'une série de lectures en science-fiction, histoire d'y être prête, mais il m'a quand même fallu beaucoup de concentration pour entrer dans les méandres de cette aventure aux multiples facettes.

Le monde, d'abord. Nous nous trouvons très loin dans le futur, à une époque qui ressemble furieusement à un Moyen-Age intergalactique. Un Empereur, au départ mystérieux, est à la tête d'un monde féodal où une flopée de ducs et une Guilde toute-puissante se battent pour le pouvoir. Les coups tordus sont nombreux et cruels, et lorsque le bon Duc Léto est prié par l'Empereur de devenir gouverneur de Dune, il sent le piège ourdi par son ennemi de toujours, le vilain obèse Vladimir Harkonnen.  Mais il n'a pas le choix.

Pourtant, le héros de toute cette histoire, ce n'est pas le duc, c'est son fils Paul, adolescent.  La concubine du Duc, Jessica, appartient à une secte étrange qui depuis des millénaire oeuvre dans l'ombre pour faire naître l'héritier aux pouvoirs dont parlent les légendes. Jessica est certaine que son fils est ce héros, et Paul commence à s'en rendre compte lui-même : en plus de l'apprentissage aux talents de l'esprit que sa mère lui a donné, Paul commence à avoir des visions de l'avenir - plutôt effrayantes car son destin ne semble pas vraiment rose.

Ca, ce sont les prémices.  Le décor, c'est cette planète infernale, sans la moindre goutte de pluie, où l'humidité est récoltée jusqu'à la transpiration.  Une planète dont la plus grande partie est un désert complet uniquement habité par des hommes étranges, les Fremens, opprimés depuis des générations par les gouverneurs de Dune. Et puis, comme si ce n'était pas assez invivable, il y a aussi les vers des sables, ces monstres hauts comme des montagnes qui engloutissent tout ce qui attire leur attention.  Des bestioles impressionnantes qui fournissent des scènes grandioses, mais pas particulièrement faciles à vivre.

N'imaginez pas que je vous en ai trop dit : avec tout ça, l'histoire ne fait que commencer. Tout ce qui précède, il faut le comprendre dans les premiers chapitres. A moins d'avoir la bonne idée d'aller à la fin du livre et d'y découvrir le lexique très pratique que j'avais évidemment manqué. Je n'ai même pas abordé la présentation des personnages - nombreux, tous complexes et développés avec un réalisme et des nuances remarquables.  Autant dire que ce n'est pas le genre d'aventure que l'on peut suivre en pensant à autre chose.

Malgré tout, il ne m'est même pas venu à l'esprit d'abandonner.  Le suspense est si intense dès le départ que c'en est insoutenable.  On sait ce qui se trame, on sait que ça va mal tourner, mais le méchant prend son temps et le gentil se protège si bien que rien ne semble joué d'avance.

Dans la version française, certaines éditions divisent ce tome en deux parties.  Je n'ose pas en dire plus sur la deuxième, mais finalement c'est un choix logique, car l'aventure change radicalement d'orientation à un certain point. Et à partir de là, d'une part j'ai eu de plus en plus de mal à suivre les termes bizarres que l'on nous propose (à nouveau, le lexique doit beaucoup aider), et d'autre part, l'aventure prend un tour plus lent et plus mystique qui m'a moins plu. Si ce livre pouvait être réécrit à mon goût, il serait amputé d'une partie de sa mythologie pour garder surtout l'intrigue politique et l'action.

Au final, il s'agit d'une aventure de science-fiction mâtinée de fantasy et particulièrement riche, donc complexe. Je crois que j'ai vraiment commencé à l'apprécier sur la fin, quand on découvre à quel point cette aventure n'est qu'un tout petit morceau d'une histoire beaucoup plus large, élaborée dans les moindre détails dans l'esprit de l'auteur. J'avais déjà eu cette impression avec le Seigneur des Anneaux, en lisant les annexes qui dévoilent l'origine et l'avenir du monde où la bataille contre Sauron a lieu. C'est ce petit plus qui transforme un roman en véritable saga, qui nous donne réellement l'impression de plonger dans un autre univers.

En bref, voilà un monument de la science-fiction qu'il n'est pas particulièrement facile à aborder, mais qui en vaut la peine par sa richesse et son suspense. Armez-vous d'une bonne dose de temps de cerveau disponible, installez votre plus beau marque-page au début du lexique, et plongez dans l'univers extraordinaire de Dune ! 

En ce qui me concerne, voilà un livre de plus lu pour le challenge "Chefs-d'Oeuvre de la SFFF". Si je ne me trompe pas, ça fait le septième en science-fiction - plus que deux ! 


Pour en savoir plus :
- la fiche Wikipédia du livre (attention, spoilers !)
- acheter ce livre sur Amazon (tome 1 et tome 2)


5 réactions:

Mypianocanta

Je n'ai pour l'instant lu que la 1ere partie (oui j'avais sous la main l'édition de poche coupée en 2 mais il paraît qu'une intégrale va arriver bientôt)
et je trouve ce début incroyable. C'est vrai qu'il n'est pas facile de rentrer dans l'univers mais une fois à l'intérieur quelle richesse ! quelle force ! En fait je crois que je repousse la lecture de la partie2 parce que j'ai peu de ce que je vais y trouver.
As-tu vu les adaptations cinématographiques ? Les parties dans le désert sont justes ahurissantes.

Frankie

Je l'ai lu il y a bien longtemps (presque 30 ans !) et j'avais beaucoup aimé. À l'époque, il ne m'avait pas paru très compliqué mais c'est vrai que c'est une histoire dense !

Nathalie

@Mypianocanta : non je n'ai pas vu les films, je vais y remédier :)

Taliesin

Pour les films à mon avis il faut se contenter de celui de David Lynch qui même s'il est loin d'être parfait et a déçu beaucoup de fans de Dune est pour moi un très bon film. En fait, il faut presque le voir comme quelque chose d'indépendant au livre. Par contre la mini-série faite en 2001 et sa suite sont très très largement dispensables selon moi (même s'il y a un travail magnifique sur les couleurs)...

Nathalie

Bon à savoir, Taliesin !

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...